Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La trilogie de la poussière > La Communauté des esprits


La Communauté des esprits

Titre VO: The Secret Commonwealth

Tome 2 du cycle : La trilogie de la poussière
ISBN : 978-207509371-2
Catégorie : Jeunesse
Auteur/Autrice : Philip Pullman
Traduction : Esch, Jean

Lyra a vingt ans.
Déterminée et tourmentée, elle étudie à Sainte-Sophia quand son chemin croise celui d’un éminent professeur nommé Malcolm.
Au cœur d’un monde hostile, ils s’engagent malgré eux dans un périlleux voyage: le mystère de la Poussière les mènera bien au-delà d’Oxford et des frontières de l’Europe, jusqu’à un désert hanté d’Asie centrale.

Critique

Par Nephtys, le 25/10/2020

Il y a quelque chose d’absolument grisant à tenir ce second volume entre ses mains, avec dedans une Lyra adulte et la promesse d’un “après” A la croisée des mondes. La nostalgie est là, avec elle les souvenirs personnels que l’on a des lectures et relectures de cette première trilogie, souvenirs ravivés qui plus est par la Belle Sauvage quelques années plus tôt.
De fait, lire les premières lignes c’est se retrouver en terrain familier et mordre à pleines dents dans une madeleine de Proust bienvenue. Pourtant, Philip Pullman refuse la facilité jusqu’à prendre le risque de perdre ses lecteurs, de les dérouter eux de même que leurs attentes : oui c’est bien Lyra que l’on retrouve mais Lyra a changé, a grandi surtout. De quoi décontenancer les personnes gardant un souvenir vivace de la fillette à la langue bien pendue et à l’imagination délirante.
Devenue étudiante, Lyra se retrouve confrontée à des courants de pensées différents des siens via les ouvrages qu’elle lit et étudie. La jeune femme se retrouve séduite par des philosophies différentes souvent poussées à l’extrême sans se rendre compte qu’elle risque de s’y perdre elle-même. Lire ses querelles avec Pantalaimon est à la fois une épreuve pour nous qui gardons le souvenir de ce duo de choc dans la première trilogie, mais aussi l’un des points forts de l’ouvrage.
Nous retrouvons également Malcom, désormais Erudit, ainsi qu’Alice dans une moindre mesure. Si Malcolm était un héros courageux et que l’on prenait plaisir à suivre dans la Belle Sauvage, il se heurte ici au souvenir de Will et peut ne pas parvenir à convaincre malheureusement.
En dehors de cela, le livre a la lourde tâche d’être à la fois un second tome à la Trilogie de la Poussière, mais également un tome de présentation pour des personnages que l’on a connu lorsqu’ils n’étaient que des enfants et que l’on se doit de (re)découvrir adultes.
L’état d’esprit de Lyra est accordé au ton même du livre, entre le très sérieux et en même temps l’appel du fantastique jamais loin même si la logique ne veut pas forcément nous laisser y croire.
Il y a  un sentiment assez particulier de déséquilibre lorsque l’on voit l’intrigue être reléguée au simple monde de Lyra alors que A la croisée des mondes nous ouvrait la porte d’univers multiples.
Enfin, dans les critiques, on peut également déplorer la trop grande présence de liens familiaux entre les personnages, soit de la première trilogie, soit de La Belle Sauvage. Pour autant, Philip Pullman reste ce conteur hors pair capable de dénoncer les dérives de la religion et du pouvoir, et de faire écho avec certaines scènes puissantes à notre monde à nous notamment avec la crise des réfugiés. La violence est également plus frontale : des mots sont mis sur des actes et l’on comprend que pour Lyra, comme pour nous, le voile de l’enfance n’est désormais plus de mise.
Le concept de daemon, lui, gagne encore plus en intensité avec ce que découvrira Lyra des liens possibles entre un daemon et son humain ainsi que certaines dérives dans une société impitoyable.
Pour conclure, La Communauté des esprits est un deuxième tome étrange, loin d’être désagréable mais qui pose énormément de questions et ne pourra être convenablement jugé qu’à l’aune du troisième et dernier tome de cette Trilogie de la Poussière.
En attendant, il interloque, il désarçonne et surtout fait réagir le lecteur, que l’on soit d’accord ou non avec les événements décrits et la lecture n’est ainsi jamais passive.

7.0/10

Discuter de La Communauté des esprits sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :