Vous êtes ici : Page d'accueil > Édition

2013 en fantasy : la parole aux éditeurs

Par Gillossen, le mardi 5 février 2013 à 16:30:00

Les éditions du Bélial' en 2013 - Olivier Girard

Alors que 2012 se termine à peine, quel serait votre premier bilan, à chaud ?
2012 fut une année compliquée. Les ventes en libraires ont été globalement médiocres, voire pire, même si l’inattendu succès du roman de Poul Anderson Tau Zéro (un succès modeste, entendons-nous bien) a permis de limiter la casse. Les bons résultats de la VPC sont aussi à souligner (ce que les lecteurs ne trouvent plus en librairies, il semble que, pour une partie d’entre eux, ils le commandent directement chez l’éditeur, résultat : + 15 % sur cette année par rapport à 2011, qui était déjà en augmentation de + 9 % par rapport à 2010). 2012 aura aussi été l’année ou la revue Bifrost a franchi le cap des 700 abonnés (merci les vastes dossiers Isaac Asimov et George R. R. Martin), ce qui représente également pour nous une source de satisfaction. Bref une année contrastée, mais pénible dans l’ensemble tant le contexte en librairie est tendu...
Avez-vous un coup de cœur éditorial pour 2013 ? Et quelle place pour la fantasy ?
Un coup de cœur éditorial ? Ben oui, un tous les mois. Grosso modo. Sinon, dans le détail et pour se limiter aux parutions prochaines (faudra m’interviewer plus avant dans l’année pour la suite !), eh bien je ne peux que souligner en février la sortie d’Accrétion (Ring, en VO) du britannique Stephen Baxter, sans doute l’un des romans de SF les plus vertigineux jamais parus aux éditions du Bélial’, un livre colossal dans tous les sens du terme, qui parachève le cycle des Xeelees dans une démesure proprement ébouriffante (on l’aura compris : je ne m’en suis pas encore tout à fait remis...). En mars, ce sera un omnibus, Le Dernier château et autres crimes de maître Jack Vance, avec entre autre le récit éponyme, lauréat des prix Hugo et Nebula (quand même), mais aussi Les Maisons d’Iszm, un autre classique, ou encore Fils de l’arbre, qui devrait ravir les fidèles d’Elbakin. Enfin, je terminerais avec une petite surprise, une sombre friandise aux parfums de fantasy à paraître avant l’été, un roman signé Lucius Shepard mettant en scène un titanesque dragon maléfique. Mais chut... Devrait suivre un recueil d’un pur auteur Bélial’, Thomas Day...
Bref, un premier semestre assez équilibré, entre SF et fantasy, auteurs classiques et modernes, francophones et anglophones, romans et recueils. Du grain à moudre, en somme, dans notre moulin de passionnés.
Maintenant que la fin du monde a été évitée, quel sera votre plus grand défi pour cette nouvelle année ?
La fin du monde a été évitée, mais on est encore en mode survie. Négocier cette après fin du monde de façon pas trop merdique s’annonce en soi un joli défi pour 2013.
  1. Les Moutons électriques en 2013 - André-François Ruaud
  2. Denoël Lunes d'encre en 2013 - Gilles Dumay
  3. Folio SF en 2013 - Pascal Godbillon
  4. Les éditions du Bélial' en 2013 - Olivier Girard
  5. Les éditions Actusf en 2013 - Jérôme Vincent
  6. Les éditions Critic en 2013 - Simon Pinel
  7. La collection Pandore en 2013 - Xavier Mauméjean
  8. J'ai lu, Nouveaux Millénaires et Pygmalion en 2013 - Thibaud Eliroff
  9. Les Editions L'Atalante en 2013 - Mireille Rivalland
  10. Le label Orbit en 2013
  11. Les éditions Mnémos en 2013 - Nathalie et Frédéric Weil
  12. Les éditions Scrineo en 2013 - Jean-Paul Arif
  13. Les éditions Fleuve Noir et Pocket en 2013 - Bénédicte Lombardo
  14. La collection R en 2013 - Glenn Tavennec
  15. Le Livre de Poche en 2013 - Audrey Petit
  16. Les éditions de l'Homme Sans Nom en 2013 - Dimitri Pawlowski
  17. Les éditions Bragelonne en 2013 - Stéphane Marsan
  18. Les éditions du Riez en 2013 - Alexis Lorens

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :