Vous êtes ici : Page d'accueil > Tolkien

Beowulf, ce célèbre méconnu

Par Foradan, le mercredi 11 janvier 2017 à 10:34:05

BeowulfBeowulf ne fait pas partie des programmes scolaires français et reste facilement mal connu du grand public (entendons par là à peu près tout le monde hormis nos amis les médiévistes et les amateurs de ce genre d’histoires où les légendes, la fiction et des frémissements d’histoire se mêlent). A contrario, dans le monde anglo-saxon (même s'il n'est plus exactement anglo-saxon), il a une place de choix dans l’inconscient collectif. Eu égard à son rôle vis-à-vis de la fantasy et à la lecture de la version française des travaux que J.R.R. Tolkien lui a consacré, voici une mise en lumière sur le héros, son poème et son héritage.

Discuter de Beowulf sur le forum

Le poème

Beowulf, le poème, daterait des derniers siècles du premier millénaire et conte les aventures du héros scandinave autour des 5° et 6° siècle (la datation est permise par la correspondance d’évènements historiques dans la chronique anglo-saxonne, notamment): Beowulf roi des Geats serait ainsi l’ancêtre d’une dynastie anglo-saxonne régnant en Est-Anglie jusqu’au 8° siècle.
A titre de repères, c'est la période de Clovis I (511) et les mérovingiens jusqu’à Pépin le Bref (754).
Ces anglo-saxons, envahisseurs d’une Bretagne peuplée de celtes et occupée par les Romains, ont amené avec eux ce qui allait devenir le vieil anglais, ancêtre de l’anglais moderne. Ceci implique l’intérêt historique et linguistique de Beowulf - le poème - dans l’identité anglaise. Car le plus ancien document écrit de cette légende tient en un poème de plus de 3000 vers allitératifs en vieil anglais, et les écrits dans cette langue sont extrêmement rares.
L’histoire de l’Angleterre, de sa population et de sa langue peut être résumée ainsi :
période celte ;
1er siècle : occupation romaine ;
5° siècle : chute de l’empire romain d’occident, épopée arthurienne, colonisation anglo-saxonne, épopée de Beowulf ; naissance du vieil anglais
9° siècle : invasion par la Grande armée païenne des Danois et unification de l’Angleterre ;
10° siècle : date de la copie du poème grâce à laquelle l’histoire nous est parvenue ;
11° siècle invasion et conquête normande, disparition du vieil anglais au profit du moyen anglais.
Le récit incorpore des éléments fictionnels et des éléments historiques confirmés dans d’autres récits et découvertes archéologiques. Tout naturellement, Beowulf occupe une place importante dans la carrière de J.R.R. Tolkien qui a longuement argumenté pour faire reconnaître au poème davantage qu’une seule portée historique, mais aussi des qualités poétiques puissantes. (présentation en détails dans les monstres et les critiques). De plus, Beowulf et sa traduction étant au programme de littérature anglaise, il est logique que Tolkien se soit abondamment penché sur la question. C’est ainsi qu’outre ses conférences sur la manière de traduire Beowulf, il a également produit sa propre traduction en anglais moderne (en prose), ainsi que Sellic spell, une réécriture du poème, sans l’aspect historique (version anglais moderne et vieil anglais), ainsi que deux versions du lai de Beowulf (rimés en anglais, présentés en vis à vis de la traduction française). Et comme Tolkien était joueur à sa façon, de nombreux passages de ses œuvres de fiction font échos à Beowulf dans le Hobbit et le Seigneur des anneaux ou le Silmarillion (la coupe en or, Beorn Meduseld, les combats contre Glaurung d’Azaghâl et de Turin).

Vers 5 les sièges sur lesquels ils buvaient leur hydromel : le commentaire nous indique que le terme d’origine est « meodosetla » et signifie les bancs de la halle sur lesquels les chevaliers étaient assis à festoyer, ce qui désigne donc la halle en elle-même, par destination. Nous y retrouvons une parenté avec le château d’Or de Théoden, Meduseld.
Vers 288 un homme à l’esprit pénétrant, qui prête bien attention, discerne la vérité tant dans les paroles que dans les actes … jusqu’à ce qu’ils pussent distinguer l’édifice de la halle, orné d’or éclatant à comparer avec Le Seigneur des anneaux, livre 3, chapitre 6 « Le roi de la salle dorée », Háma dit à Gandalf « dans le doute, un homme de valeur doit s’en remettre à sa sagesse propre »
Vers 2269 : un inconnu s’empara d’une profonde coupe éclatante de pierres précieuses. Le dragon ne supporta point alors cet affront en silence, bien qu’il eût été trompé dans son sommeil par la ruse du voleur. Les gens apprirent ceci, les habitants alentours : il était fort en courroux. Au chapitre 12 du Hobbit annoté, on lit que Tolkien a précisé que le vol de la coupe par Bilbo, sous le nez du dragon endormi, lui a paru la façon naturelle de poursuivre l’histoire, comme elle avait dû l’être pour l’auteur de Beowulf.
Vers 2765 : il brandit une funeste dague, pointue et aiguisée pour le combat … le seigneur du peuple ami du vent pourfendit le serpent en son milieu … pour le Roi, ce furent là les dernières heures de son triomphe par son propre fait, le dernier de ses labeurs dans le monde. Le silmarillion chapitre XX, Azaghâl de Belegost poignarde le dragon avant de succomber ; chapitre XXI, Túrin occis le ver mais ne lui survit pas longtemps.
On notera que Beorn signifie ours en vieil anglais (Björn en vieux norrois), que Beowulf (bee-wolf, loup des abeilles => ours) a des similitudes avec le colosse, que la maison de Beorn (Beorn’s hall) est construite selon la même architecture que Heorot, la Halle de Hrothgar, comme il est noté au chapitre 7 du Hobbit annoté : un âtre central, une ouverture dans le toit pour la fumée, et des allées latérales.
Quand à Beowulf, voici son histoire : c’est un héros des Geats (peuple scandinave du sud de la Suède actuelle) qui va au secours d’un roi danois menacé par le monstre Grendel. Beowulf tue Grendel, puis la mère de celui-ci. Sa victoire obtenue, Beowulf rentre chez les Geats, en devient roi, affronte un dragon –furieux contre celui qui a volé une coupe en or de son trésor- et meurt en lui portant le coup fatal.

  1. Le poème
  2. Beowulf, du texte à l’image
  3. La traduction de Tolkien

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :