Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Le Seigneur de cristal


Le Seigneur de cristal

ISBN : 978-291437018-9
Catégorie : Aucune
Auteur : Alexandre Malagoli

Tout le monde a disparu ! Ou presque…
C’est malheureusement ce que découvre avec horreur le jeune empereur Odrien, en ce matin funeste. Son peuple s’est volatilisé ; il ne lui reste qu’une poignée de fidèles avec lesquels il va partir en quète pour déjouer la malédiction qui frappe son royaume.
Ensemble, les derniers héros de l’Empire du Condor vont voyager de l’autre côté des miroirs, artéfacts aux pouvoirs étonnants, et explorer des univers parallèles étranges et pourtant si familiers… Par delà les prodiges de ces glaces sans fond, Odrien et ses compagnons commenceront à lever un voile sur le mystère qui entoure l’Empire.
Mais cela ne peut se faire sans mal, ni sans que chacun assume son destin. Wöda, la capitaine de la garde impériale, saura-t-elle protéger son suzerain ? Devlin, le coupe bourses, acceptera-t-il de mettre son habileté au service d’une cause juste ? Patrius, le sage, pourra-t-il déjouer les plans machiavéliques des ennemis d’Odrien ?
Les chances semblent minces, car face à eux se dressent des hordes de créatures monstrueuses venues d’une autre dimension. Et le futur d’Odrien ne réside peut-être que dans l’amour d’une jeune reine. Mais si l’amour, aussi fort soit-il, peut déplacer des montagnes, il n’est qu’une faible protection face aux griffes acérées des hommes-démons.
Ils arrivent… Non. Ils sont déjà là !

Critique

Par Gillossen, le 20/04/2002

Difficile de savoir comment considérer ce roman…
Évidemment, c’est un roman initiatique, qui nous narre le passage à l’âge adulte d’un tout jeune souverain. Au début de l’histoire, il se retrouve totalement perdu sans les dizaines de serviteurs et courtisans qui l’entourent de leurs attentions. A la fin, après avoir découvert l’Amour, il fait face à toute les responsabilités qui lui incombent avec droiture, détermination, et esprit de sacrifice. Et c’est presque tout ce que l’on pourrait trouver à dire, sans pourtant lui reprocher fondamentalement quoi que ce soit…
Les différents mondes qui nous sont dévoilés, en particulier Givre et Ambre, sont plutôt intéressants, certaines idées ont leur touche d’originalité, l’idée de base - la disparition d’un peuple tout entier - est suffisamment intrigante… Mais il n’y a pas de magie qui se dégage de cette lecture. On ne partage pas réellement les émerveillements ou les peurs des personnages. Ceux-ci sont d’ailleurs dotés, à de rares exceptions, d’une psychologie tout ce qu’il y a de plus simpliste : un vieil homme d’état, une walkyrie en puissance, un voleur au grand cœur, un vieux sage irascible… Bien entendu, il s’agit d’Élus, de figures héroïques, et l’identification doit pouvoir être immédiate… Mais tout de même. Là où un Neil Gaiman, avec des mots parfois tout aussi simples ou convenus, parvenait à instiller une véritable magie, dans son Stardust, Alexandre Malagoli y échoue. Odrien, le héros, dispose d’une personnalité plus fouillée, mais les épreuves qu’ils traversent sont tellement banales de part leur côté vues et revues, qu’on ne peut s’attacher à lui autant qu’on le voudrait pourtant.
Le style de l’auteur fait usage également de cette relative simplicité, plus adéquate employée en ce sens. Les rebondissements sont plutôt bien orchestrées, les derniers chapitres apportent quelques “révélations” parfois assez intrigantes pour que l’on ne s’en doute pas trop tôt à l’avance… Toutefois, les descriptions sont dans le même temps plus sommaires, et certains pourraient en ressentir un manque, comme de n’être pas assez bien accompagné.
Au final, un roman que l’on adressera par défaut aux jeunes lecteurs qui voudraient découvrir la Fantasy avec une histoire sans la moindre complication, mais qui pêche pas l’absence d’envergure et de profondeurs, trouvant ses limites dans ses “atouts”, sans parvenir jamais à les dépasser.

4.5/10



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :