Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Chroniques de Thomas Covenant > La Malédiction du rogue


La Malédiction du rogue

Titre VO: Lord Foul's Bane

Tome 1 du cycle : Les Chroniques de Thomas Covenant
ISBN : 978-284228238-7
Catégorie : Aucune
Auteur : Stephen R. Donaldson

Pour avoir mystérieusement contracté la lèpre, l’écrivain à succès Thomas Covenant est mis à l’écart par les habitants de sa petite ville, puis abandonné par les siens.
Alors qu’il croit mourir, il se retrouve projeté dans le Fief, un univers fantastique plongé dans le chaos. La population de cette contrée étrange le considère comme un héros détenteur d’un pouvoir incommensurable qui, à lui seul, pourrait briser la malédiction du Rogue.
Mais Thomas Covenant n’est pas davantage préparé à mener une existence de paria qu’il ne l’est à devenir le sauveur d’un monde dont il ignore tout.

Critique

Par Gillossen, le 17/10/2009

Précédé d’une réputation des plus flatteuses, et disparu depuis de longues années de nos librairies, voici le retour des Chroniques de Donaldson, qui plus est dans une nouvelle traduction, la précédente comptant son lot d’aberrations de toutes sortes.
Paru initialement en 1977, période riche en clones du Seigneur des Anneaux, on sent que l’auteur cherche à installer une certaine distance avec tout cela - à travers le fait que son héros imagine rêver - mais les clichés ne manquent pas pour autant. C’est bien simple, on ne sait même parfois où donner de la tête.
Heureusement, l’auteur peut compter sur son héros, forcément atypique, après les centaines de jeunes bergers/forgerons et autres que les lecteurs auront eu l’occasion de côtoyer. Qui plus est, non seulement sa situation n’a rien de particulièrement banale, mais Thomas ne se montre pas franchement sympathique, au point qu’on peut vraiment avoir de la peine à s’attacher à lui, et c’est même par moments le moins - et quand on dit le moins, c’est le moins… - que l’on puisse dire ! Si la Tessa de L’Appel de Mordant avait de quoi passer trop longtemps pour exagérément passive, on avait néanmoins envie de la soutenir. Là, par contre…
Et pourtant, ça fonctionne. On trépigne dans le dos de Thomas en espérant le voir faire ce que l’on juge les bons choix, et la qualité d’écriture de l’auteur était déjà d’une constance certaine, à travers plus de 500 pages de haute volée, maniant la métaphore et l’art du paradoxe.
De plus, si clichés il y a - monde à sauver, objets magiques, etc… -, la plume de l’auteur nous permet d’aller au-delà et de nous proposer en conséquence une aventure de fantasy épique certes classique, mais sachant avoir un petit quelque chose en plus, et s’affranchir par ailleurs d’autres convenances.
Et lorsque l’on sait également que Donaldson a entamé la publication d’un second cycle des aventures de son héros, avec des romans prévus jusqu’en… 2013, on se dit que l’on n’a pas fini d’en entendre parler ! Et en attendant, on guettera d’un œil la suite à venir…

8.0/10

Discuter de La Malédiction du rogue sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :