Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Royaumes d'épines et d'os > La Dernière reine


La Dernière reine

Titre VO: The Born Queen

Tome 4 du cycle : Les Royaumes d'épines et d'os
ISBN : 978-226507747-8
Catégorie : Aucune
Auteur : Greg Keyes

Le Roi de Bruyère est mort, et c’est un Aspar White à bout de souffle qui va devoir tenter un ultime pari pour sauver la forêt qu’il aime tant.
Anne Dare est finalement installée sur le trône de Crotheny, mais pour combien de temps ? Le roi de Hansa, bien aidé par l’Église et Marché Hespéro, qui ont désormais décrété une guerre sainte contre elle, marche sur ses terres. Bien qu’elle devienne de plus en plus puissante, il lui faut néanmoins se battre contre la folie et les mauvais conseillers…
Stephen, que beaucoup croient mort, poursuit quant à lui ses recherches, découvrant bientôt le journal de la reine mythique des jours anciens, Virginia Dare…

Critique

Par Gillossen, le 29/04/2008

Il aura fallu l’attendre – et ce sera encore le cas quelques semaines ou bien, au pire, quelques mois pour la version française – mais le quatrième et dernier tome du cycle des Royaumes d’épines et d’os est enfin arrivé !
Greg Keyes, un auteur que nous apprécions tout particulièrement sur Elbakin.net, parviendrait-il à conclure sa tétralogie en beauté, quand bien même avions-nous connu quelques petites touches de déception avec le tome précédent ? Il faut dire qu’en éclatant son « groupe » de héros constitué initialement, l’auteur semblait de temps à autre s’égarer quelque peu, sans pour autant tomber dans les facilités.
Après lecture, une première constatation à chaud : la présentation de l’éditeur ne ment ou n’exagère pas, pour une fois. Oui, Greg Keyes a su relier à nouveau tous les fils de son intrigue touffue, apporter une véritable conclusion aux enjeux en suspens, qu’ils concernent les personnages ou leurs actes, et même plus que cela, il parvient à élever encore d’un cran le niveau déjà de fort bonne tenue de son intrigue.
Bien sûr, jusqu’au bout, The Born Queen demeure dans la sphère de la High Fantasy, avec un monde à sauver du désastre et de la destruction et ses protagonistes archétypaux. Mais, d’un abord par ailleurs fort aisée pour de la lecture en anglais, c’est un véritable plaisir de lecture, d’un bout à l’autre du moment, qui s’étire au passage sur moins de 500 pages.
En conséquence, pas de verbiage inutile au programme. L’intrigue repart pied au plancher, et l’auteur sait parfaitement ménager ses effets et sa progression. Que ce soit le destin des personnages que l’on suit depuis le début – Anne, Neil, Aspar et un fort surprenant Stephen Darige- de ceux qui sont apparus par la suite, ou bien entendu des rebondissements de chapitre en chapitre, voire des révélations qui parviennent souvent à nous prendre au dépourvu, on sent là un auteur qui maîtrise son sujet, tout en sachant rester en arrière-plan.
Évidemment, il sera toujours possible de tiquer sur deux ou trois convenances, ou bien sur le rôle quelque peu décevant de certains seconds rôles – Alis, Leoff… - mais Keyes sait nous emporter avec lui vers le point culminant de son final, qui ne manquera pas de plaire aux amateurs de duels épiques et loin d’être courus d’avance.
Les personnages et l’univers créés par l’auteur en sortent renforcés, possédant une vraie cohérence et une profondeur qui n’est finalement pas si coutumières du genre, à l’image de l’ultime décision d’Anne face au nouveau venu Cape Chavel.
Apparu comme une bonne surprise prometteuse avec Le Roi de bruyère, Greg Keyes conclut finalement sa trilogie en tant que valeur sûre.

8.5/10

Discuter de La Dernière reine sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :