Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Cycle de la chair > La Chair et l'acier


La Chair et l'acier

Tome 1 du cycle : Le Cycle de la chair
ISBN : 978-291562101-3
Catégorie : Aucune
Auteur : Audrey Françaix

Demain à l’aube, Mantii partira dans les Monts Incendiés pour une retraite d’un neuvain… Elle sera escortée de la sadique veuve Aunanii, chargée des rituels prénuptiaux qui transformeront la naïve pucelle en une femme digne de son promis.
Mantii, impatiente d’épouser l’homme qu’elle aime, mais néanmoins terrifiée par le voyage initiatique, parvient à s’évader quelques temps en forêt. Elle y rejoint sa meilleure amie et lui confie ses angoisses…
Mais lorsque la jeune fille revient au village, les danses et les rires ont laissé place à l’horreur. La petite communauté a été victime d’une incursion des terribles barbares Galaghels. Et c’est en cherchant des survivants que Mantii est surprise à son tour par les responsables du massacre…

Critique

Par Gillossen, le 10/06/2005

Si au départ, dans les premières pages parcourues avec curiosité, on peut penser que ce roman nous réserve effectivement un érotisme prononcé, une fois refermé, il faut par contre avouer que dans ce domaine, on s’attendait à plus… Finalement, tout cela n’était pas bien méchant, pourrait-on dire. Evidemment, il y a quelques scènes crues, les repoussants barbares emploient insultes et langage ordurier, mais il manque un soupçon de souffle et de souffre !
Reste alors un monde plutôt bien construit, avec de réels efforts de profondeur et de mise en place, (croyances, termes de vocabulaire, etc…) ainsi que des personnages constituant de véritables archétypes, mais évitant - la nuance est néanmoins mince dans certains cas - de tomber dans les travers du stéréotype. L’héroïne, par exemple, s’affirme assez vite face à son destin, même si son comportement foncièrement égoïste pourra en déconcerter certains.
Mais l’ambiance en tous cas n’affiche pas un caractère aussi “musqué” que ce que l’on pouvait espérer (?) d’un roman se revendiquant ouvertement tout aussi érotique que fantasy. De plus, concernant la forme, on retiendra quelques lourdeurs et considérations pas toujours judicieusement intégrées, nuisant à la tension, notamment dans la seconde moitié du roman, nettement moins nerveuse. La fascination de Mantii pour Krel pourra également mettre mal à l’aise certains lecteurs, bien que contrebalancée par le point de vue d’Ydelle, sa soeur partageant son sort. En effet, même si la figure du chef barbare découvrant le véritable amour pour la première fois se révèle intriguant, Krel n’en demeure pas moins un assassin et… un violeur.
Et si ce roman donne toutefois l’envie de connaître la suite du destin de Mantii et ses compagnes d’infortune, c’est en fin de compte moins pour l’érotisme pur et dur que pour l’histoire en elle-même.

6.5/10

Discuter de La Chair et l'acier sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :