Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Première loi > Dernière querelle


Dernière querelle

Titre VO: Last Argument of Kings

Tome 3 du cycle : La Première loi
ISBN : 978-275640418-9
Catégorie : Aucune
Auteur : Joe Abercrombie

Logen Neuf-Doigts n’a peut-être plus qu’un combat à mener, mais ce devrait être l’un des plus ardus. La bataille fait rage contre le Nord, le Roi des Nordistes tenant bon, et un seul homme pouvant l’arrêter. Son plus vieil ami et son plus vieil ennemi. Il est temps pour le Sanguinaire de rentrer chez lui.
Avec trop de maîtres et pas assez de temps, le Supérieur Glotka mène une guerre différente. Un combat secret au cours duquel personne n’est à l’abri et personne ne peut être cru. Et comme ses jours d’escrimeur sont loin derrière lui, la corruption, les menaces et la torture ne sont pas passées de mode.
Alors que le Roi de l’Union est sur son lit de mort, que la paysannerie se soulève et que les nobles complotent pour prendre la couronne, personne ne croit que l’ombre de la guerre pèse sur le cœur même de l’Union. Seul le Premier des Magi a un plan pour sauver le monde, mais il y a des risques…

Critique

Par Publivore, le 11/11/2011

Autant ne pas se mentir, la lecture de la première moitié de ce volume conséquent de 650 pages m’a été très difficile.
On y retrouve en effet le faux rythme du premier tome, qui avait pour lui l’excuse d’être un tome d’exposition, après un deuxième volume flamboyant qui laissait le lecteur quelque peu chancelant.
Outre une certaine lenteur, la première partie de Dernière querelle souffre de deux autres “défauts”. On devine tout d’abord aisément les retournements de situation qui sont pourtant destinés à bluffer le lecteur, et le principe sur lequel repose le récit, cynique à souhait comme sait l’être Joe Abercrombie, est rappelé par les personnages jusqu’à plus soif, en particulier par Logen de retour sur ses terres.
J’ai pourtant persévéré dans ma lecture, en premier lieu pour cette critique… et en second lieu parce que j’étais curieux - oui, tout de même - du destin de certains personnages. Aucun regret, malgré la première moitié poussive !
Car l’apparition du Sanguinaire, lors d’un duel mémorable, est comme un déclic qui fait basculer le récit dans un tourbillon d’actions, de violence inéluctable, menées par des protagonistes désabusés mais ô combien responsables. On ressort de la deuxième partie du roman un rien groggy, à défaut d’être toujours surpris, et avec un goût amer dans la bouche.
Au final, La Première loi est sans aucun doute une trilogie à découvrir, qui ravira particulièrement les amateurs de Dark Fantasy, à défaut de convaincre systématiquement les autres dans tous ses aspects.

7.5/10

Discuter de Dernière querelle sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :