Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Double tranchant


Double tranchant

Titre VO: Sharp Ends

ISBN : 979-102810251-7
Catégorie : Roman connexe
Auteur : Joe Abercrombie

Même si tous les soldats de l’Union sont des salopards, un seul d’entre eux se croit capable de sauver l’armée de l’attaque gurkienne : le colonel Sand dan Glokta. Curnden Craw et son équipe doivent récupérer un objet mystérieux au-delà de la Crinna. Le problème : visiblement, personne ne sait de quoi il s’agit. Shevedieh, meilleure voleuse autodidacte de Styrie, va de désastre en catastrophe aux côtés de Javre, Lionne d’Hoskopp, qui est à la fois sa meilleure amie et sa pire ennemie. 
Et après des années de massacres, Bethod, chef idéaliste, souhaite plus que tout faire régner la paix sur le Nord. Ne reste qu’un obstacle : son champion lunatique, l’homme le plus redouté du Nord : le Neuf-Sanglant..

Critique

Par Gillossen, le 03/06/2017

Si nous nous sommes posés la question avant de trouver un chroniqueur pour ce recueil, on s’aperçoit en fait bien vite qu’il sera difficile de le conseiller ou de le donner à lire à un lecteur qui ne connaît pas encore Joe Abercrombie. Oh, bien sûr, il pourra toujours découvrir son ton. Mais le lecteur ou la lectrice en question risque de rater un certain nombre de clins d’œil et autres subtilités liés à l’oeuvre passée de l’auteur anglais. 
Qui plus est, la nature inégale des nouvelles réunies ici et leur éclatement chronologique pourraient aussi leur donner envie de laisser de côté Abercrombie, au moins pour un temps, ce qui serait tout de même dommage. Car, même pour les fans, l’ouvrage n’est pas foncièrement indispensable, il faut bien l’admettre. 
Double tranchant est une lecture plaisante, mais sans plus, malgré la présence de deux ou trois récits au-dessus du lot. Pour qui connaît un peu l’auteur de réputation, sachez qu’il n’y a pas que de la violence décomplexée au menu, mais parfois de l’humour, un peu. Parmi les personnages que l’on retrouve plusieurs fois, citons le duo Shev et Javre, qui remporte facilement la mise côté charisme et adhésion. C’est un plaisir de les voir évoluer et le récit s’emballe souvent en leur présence. 
Il n’en reste pas moins que certains textes ne sont pas loin d’être négligeables. On les lit tout de même sans rechigner - on ne va pas non plus noircir le tableau - mais ils contribuent, à l’image d’une nouvelle qui n’apporte strictement rien si l’on n’a pas lu Servir Froid, à renforcer l’impression d’avoir un recueil à réserver aux fans purs et durs d’Abercrombie. 
Oui, dans la guerre, les deux camps sont souvent à blâmer, oui, la violence, c’est moche, oui, les personnages charismatiques et les rebondissements épiques, c’est cool, mais l’ensemble reste un peu vain. Il n’en reste pas moins justement que l’auteur se montre toujours aussi efficace, sur la forme comme dans le fond, avec ses portraits, souvent cyniques et qui font tristement mouche. 
Attention ! Double Tranchant constitue un bon moment de lecture si vous connaissez déjà Abercrombie. Vous replongerez avec plaisir dans ses univers. Il ne s’agit pas de le contester, mais simplement de prendre quelques précautions. 
Après tout, on a vite fait de se couper avec un objet tranchant, n’est-ce pas ?

6.5/10

Discuter de Double tranchant sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :