Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Les Amants de la Lumière

Les Amants de la Lumière

(Ce Cycle est Terminé)

Auteur : Bertrand Borie (Proposer une Biographie)
Les Amants de la Lumière

Le Bûcher des maudits

Quelques royaumes isolés ont échappé au cataclysme. Mais en poursuivant leur évolution, leurs habitants ont délaissé les raffinements de la culture. Décidé à détruire l’un après l’autre ces îlots pour asseoir sa puissance, Silfadred a fait des populations dégénérées qui les environnent ses instruments.
Dans le royaume de Thurm-Kooth, le prince héritier Farkhar est un poète, une sorte d’homme depuis longtemps oubliée. Quand les hordes démoniaques de Silfadred déferlent sur le royaume, il survit et atteint une lointaine citadelle dont le roi Antrégor a promis sa fille Gwenaline à Viridius, noble et vaillant souverain du royaume voisin.
Que Farkhar et Gwenaline s’éprennent l’un de l’autre ne peut que faciliter la tâche de Silfadred, qui a déjà résolu de conduire par ses maléfices les deux royaumes à s’anéantir mutuellement. Bientôt, tandis que Viridius, humilié par l’abandon de Gwenaline, prépare une guerre sans merci contre Antrégor, le piège du mage se referme sur les amants maudits…
Mais qui est vraiment Farkhar, le preux guerrier dont les talents en font un être d’exception dans ce monde déchiré entre une chevalerie fruste et une barbarie impitoyable ?

Les Amants de la Lumière

Le Temps des prodiges

Partagé entre la barbarie et une civilisation confinée dans un matérialisme sans âme, un guerrier-poète, homme d’exception, reçoit la mission de restaurer le règne de l’imaginaire, en affrontant la magie ténébreuse qui a chassé celui-ci de la pensée des hommes pour les asservir.
Gwenaline, fille d’Antrégor, a payé de sa vie les intrigues du mage Silfadred. Devenu l’amant de la princesse, le prince Farkhar a survécu grâce à la belle Aïwana, fille du magicien Theïnabryn. Il n’a plus dès lors qu’un but : châtier Silfadred de sa félonie meurtrière.
Mais le mage Theïnabryn l’investit d’une mission plus haute.
Pour asseoir le pouvoir de Thanatros, Silfadred a emprisonné dans des sortilèges les Célestes, divinités inspiratrices des hommes et de leur culture. C’est à Farkhar que revient désormais la tâche de délivrer les Célestes et de restaurer la puissance du dieu Ischeltroëm.

 

Les Amants de la Lumière

Le Soleil des preux

Tandis que Farkhar entreprend de déjouer un à un les maléfices du mage Silfadred pour délivrer les Célestes, inspiratrices des rêves humains, les armées d’Aak-Sour assiègent Sarm’Eïloan : l’affrontement entre les rois Viridius et Antrégor, déchaînant les magies antagonistes du monde d’Ischeltroëm et de celui de Thanatros, prend les dimensions d’un combat de Titans.
Comment l’amour de la magicienne Aïwana aidera-t-il Farkhar dans sa mission ? La mènera-t-il à temps pour empêcher les deux royaumes de s’anéantir mutuellement, comme le veut Silfadred ?
Et s’il y parvient, lui restera-t-il la force d’affronter victorieusement les terrifiants pouvoirs de son redoutable adversaire ?
Mais les enjeux du combat mené par le chevalier Farkhar sont insoupçonnables… Morte sur le bûcher par suite des machinations du mage Silfadred, Gwenaline a-t-elle vraiment quitté cet univers où les puissances de l’esprit reprennent peu à peu leur droit ?
Et si Farkhar parvient à rouvrir les portes du monde de l’Imaginaire, où tout est possible, qu’adviendra-t-il lorsqu’il sera face à Viridius, alors que dans le coeur d’aucun de ces preux ne s’est tari l’amour qu’ils éprouvent pour la princesse ?

Discuter de Les Amants de la Lumière sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :