Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Le Cycle de Darwath

Le Cycle de Darwath

Titre VO: The Darwath Trilogy (Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Barbara Hambly

Cet omnibus reprend les trois romans suivants :
-> Les Forces de la nuit (The Time of the Dark)
-> Les Murs des ténèbres (The Walls of Air)
-> Les Armées du jour (The Armies of Daylight)

 

Le Cycle de Darwath

Le Cycle de Darwath

Nuit après nuit dans son appartement californien, Gil Patterson rêve d’une cité improbable où d’horribles créatures surgissent de leurs repaires souterrains pour s’attaquer aux hommes et anéantir toute civilisation.
Mais le sorcier Ingold Inglorion, qui a traversé le Néant en quête d’un refuge pour le dernier prince de Darwath, va apprendre à la jeune femme que ses cauchemars font écho à une bien étrange réalité.
Dans le monde médiéval d’Ingold, les Ténèbres ont jadis surgi de nulle part et presque éradiqué l’humanité avant de disparaître sans raison apparente. Trois mille ans plus tard, devenues légendaires, elles ressortent des entrailles de la terre pour assouvir leur insatiable soif de destruction.
En essayant d’aider Ingold, Gil va se retrouver projetée dans ce monde infernal, où elle devra demeurer jusqu’à ce que soit résolu le mystère des Ténèbres.


Critique

Par Gillossen, le 24/03/2006

Réédition omnibus d’une trilogie de Barbara Hambly, ce Cycle de Darwath est une initiative courageuse de plus à mettre au compte de l’éditeur Terre de Brume. Oui, 30€, c’est une somme, mais vous avez là trois romans réunis !
Si les prémices de l’histoire peuvent paraître bien classiques - encore un duo de personnages issus de notre monde projeté dans une autre dimension, et un monde à sauver… - on s’écarte rapidement des sentiers battus. La menace permanente, oppressante, qui pèse sur Darwath, ce refus du spectaculaire facile, ce monde qui ne nous abrutit pas de détails mais paraît si réel en quelques touches subtiles, ces protagonistes bien sentis… Mine de rien, le lecteur est rapidement happé lui aussi au fil des pages, sautant de la Californie du début des années 80 à ce monde où l’humanité se retrouve au bord de la disparition…
De Gil, l’étudiante renfermée ne vivant que pour ses recherches à Rudy, le peintre sur carrosserie quelque peu marginal, qui tous les deux vont se découvrir en traversant le Néant, eux-mêmes et les autres, en passant par la noblesse d’âme de Minalde, reine et veuve, sans oublier bien sûr Ingold, sorte de Belgarath en plus sérieux (si, si, ça peut se concevoir), ils sont finalement peu nombreux mais particulièrement bien étudiés. C’est un vrai plaisir de lecture de les voir évoluer peu à peu, prendre confiance en eux-mêmes ou bien au contraire être plongés dans le doute et les regrets, une évolution renforcée par le fait d’enchaîner de roman en roman sans même changer d’ouvrage.
Œuvre de fantasy traditionnelle mais non dénuée d’originalité - les traits d’humour ou références par rapport à notre monde sont toujours bien choisis - l’aspect enquête - qui sont les Ténébreux ? Mais comment ont-ils été vaincus il y a trois milles ans ? - relance de plus régulièrement l’intérêt de cette trilogie, qui aborde bien des aspects du genre : voyages initiatiques, siège, romance, ces 600 pages, si l’espoir n’est jamais négligé, ne risquent pas de sombrer dans le happy-end pur et simple.
Un ouvrage de poids à mettre entre toutes les mains !

8.5/10


Discuter de Le Cycle de Darwath sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :