Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > La Fiancée du dieu Rat


La Fiancée du dieu Rat

Titre VO: Bride of the Rat God

ISBN : 978-225311694-3
Catégorie : Aucune
Auteur : Barbara Hambly

Dans le Los Angeles du cinéma muet, l’actrice Chrysandra Flamande a tout ce qu’elle désire : des amis éperdus d’admiration, des soirées brillantes, des distractions exotiques et plus de bijoux qu’elle ne peut en porter. Une vie de star, jusqu’au jour où un vieux Chinois la prévient que le joyau ancien qu’elle a porté lors de son dernier triomphe cinématographique l’a désignée comme la fiancée d’un dieu maléfique de Mandchourie. Bien sûr, Chrysandra ne l’écoute pas. Mais des meurtres étranges sont commis autour d’elle, et des traces de dents viennent ronger les fondations de sa maison… Se pourrait-il que le dieu Rat soit réellement réveillé ?

Critique

Par Belgarion, le 15/10/2008

Il aura fallu attendre 11 ans avant de découvrir la Fiancée du Dieu Rat de Barbara Hambly et près de 14 ans pour le lire en poche. Ce long délai illustre bien la faible attention accordée à Barbara Hambly par l’édition française en dépit de son talent de conteuse et la qualité de la plupart de ses écrits.
En effet, La Fiancée du Dieu Rat ne manque pas d’atouts. Comme dans Fendragon, l’auteur prend avec ironie le contre-pied des idées préconçues et illustre ses propos de nombreux exemples mordants qui agrémentent la lecture. Après avoir déchu un héros de son piédestal, c’est tout le monde du cinéma Hollywoodien des années 1920 qui est ici montré sous un éclairage peu valorisant. Au fil de la lecture, on s’aperçoit que juste en dessous des paillettes et des flashs des photographes la folie, l’absence totale de moralité et l’usage quotidien de l’héroïne, pour tenir le coup, ne sont pas loin. On découvre en Christine une actrice usée avant l’âge par une vie dissolue à à peine 30 ans, alors que l’acteur Charlie Sandringham ne parvient pas à écarter son penchant pour la bouteille. Le personnage central de Norah, Londonnienne désargentée qui découvre ce monde, permet d’apporter une dose de fraîcheur et crée un bon contrepoids au chaos ambiant.
Mais le roman accorde aussi de l’importance à un cadre totalement différent, à savoir la Chine impériale. L’auteur qui s’est bien documentée sur le sujet, parsème son récit de références au mystérieux Orient où les magiciens du ying et du yang affrontent le chamanisme des Qing, la famille régnante venue des steppes. Ce sont d’ailleurs ces mêmes pratiques chamaniques qui ont fait apparaître le Démon Rat. Ce dernier poursuit ses victimes sacrificielles jusque de l’autre côté de l’Océan, à Hollywood, ce qui constitue la trame principale du récit. Très empreint de mysticisme et de mythologie orientale, le récit offre un curieux mélange des deux genres. 
Cependant, ce recours de plus en plus fréquent à la culture chinoise paraît ici déplacé dans le monde du cinéma qui se doit d’être beaucoup plus pragmatique. Par ailleurs, les audacieuses théories de l’auteur sur la magie et le rôle des gardiens contre les fantômes peinent ici à convaincre en dépit de la suspension momentanée de l’incrédulité du lecteur durant la lecture. Ce manque de réalisme empêche d’adhérer complètement à l’histoire en dépit d’un récit bien mené qui ménage son suspens au fil des révélations. Enfin, autre petit bémol, le rythme du récit s’altère au milieu du livre pour laisser place à quelques longueurs avant de repartir jusqu’à un final plus satisfaisant.
La plume vive et ironique de l’auteur parvient au final à nous dépayser avec brio en dépit des éléments négatifs précédents. Ainsi, le personnage génial et faussement superficiel de Christine ou encore le rôle mystérieux du magicien Shang Ko promettent d’excellents moments de lecture bien que tous les passages ne soient pas de cette qualité. Ceux qui ont déjà lu les livres de l’auteur et les amateurs d’époques encore peu exploitées en fantasy, comme le monde du cinéma, ne seront pas déçus par La Fiancée du dieu Rat qui mérite qu’on s’attarde sur ses 450 pages.

7.0/10

Discuter de La Fiancée du dieu Rat sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :