Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > Les Artilleuses > Le Vol de la Sigillaire


Le Vol de la Sigillaire

Tome 1 du cycle : Les Artilleuses
ISBN : 978-249073500-6
Catégorie : Bd
Auteur/Autrice : Pierre Pevel
Dessin : Willem, Etienne

Nous sommes en 1911, dans le Paris des Merveilles - un Paris qui n’est ni tout à fait le nôtre, ni tout à fait un autre.
C’est en effet le Paris bien connu d’Arsène Lupin, de Fantomas et des Brigades du Tigre… mais où vivraient des fées, des enchanteurs, des gnomes et même quelques dragons - ce qui n’est pas sans conséquences.
C’est dans ce décor que les Artilleuses font un retour fracassant en se livrant à l’une de leurs activités favorites : l’attaque de banque à main armée. Aventurières et hors-la-loi, elles sont trois : Lady Remington, Miss Winchester et Mam’zelle Gatling. N’hésitant jamais à faire parler la poudre, elles sont connues de toutes les polices d’Europe. Ce coup, cependant, pourrait bien être leur dernier. Car le vol d’une mystérieuse relique - la Sigillaire - leur vaut d’être pourchassées non seulement par les Brigades du Tigre, mais également par les redoutables services secrets du Kaiser…


Critique

Par Goldberry, le 18/05/2020

Rappelons pour commencer que Drakoo n’est autre que le nouveau label fantasy des éditions Bamboo, porté par Christophe Arleston en personne, avec des noms connus signés d’entrée de jeu tels que Gabriel Katz ou Pierre Pevel justement. 
Ce dernier offre ici une déclinaison en images de son Paris des Merveilles (plus de 50 000 exemplaires vendus selon le dossier de presse, tout de même !). On retrouve ainsi tout ce qui a pu faire le succès des Enchantements d’Ambremer et ses suites : un Paris du début 20e, une dose de magie, des dialogues enlevés, des personnages gouailleurs, un peu d’humour… Tout cela répond bien présent dans le cadre de cet album qui met en scène un groupe de trois braqueuses, qui n’ont pas leur langue, ou leurs armes, dans leurs poches. 
Le rythme est soutenu, pas de doute, via de nombreuses péripéties - souvent spectaculaires, mais il faut aussi admettre que l’on a affaire avec Le Vol de la Sigillaire à un pur tome d’introduction : l’intrigue proprement dite démarre seulement une fois arrivés à la toute dernière planche (sur 46). De quoi nourrir une certaine frustration, d’autant que certains passages occupent peut-être parfois un peu trop d’espace pour ce qu’ils racontent concrètement. Difficile d’imaginer qu’un unique album, même de 64 pages par exemple, puisse bien entendu nous narrer toute l’histoire conçue ici par l’auteur, mais ça n’en est pas moins quelque peu regrettable. 
Les dessins d’Etienne Willem ont pour eux d’avoir une véritable patte - même si la dimension un peu “cartoon”, en particulier des personnages, ne plaira pas forcément à tout le monde - et la mise en couleur s’avère quant à elle efficace, même si sans surprise. 
En soi, le tout forme une lecture agréable et les aficionados de Pierre Pevel y trouveront sans doute leur compte, en pestant d’impatience en attendant la suite. Pour d’autres lecteurs, notamment ceux qui ne sont pas familiers du Paris des Merveilles, ce goût de trop peu, que l’on ressent aussi avec des personnages qui n’ont pas encore tous trouvé le temps d’être développés au-delà d’un trait de caractère de base, pourrait dominer leurs impressions générales. 
Bref, on en veut davantage, certes, mais surtout quelque chose de plus dense à la hauteur des romans que l’on apprécie tant !

6.5/10

Discuter de Le Vol de la Sigillaire sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :