Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Haut-Royaume - Les sept cités

Haut-Royaume - Les sept cités

(Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Pierre Pevel

Haut-Royaume - Les sept cités est une totale réécriture des Chroniques des Sept Cités, une série de romans issue du jeu de rôle Nightprowlers que l’auteur avait développé dans les années 90.

Haut-Royaume - Les sept cités

Le joyau des Valoris

Dans la cité corrompue de Samarande, Iryän Shaän, voleur aux yeux de drac, est engagé pour voler un précieux diadème. Il s’acquitte de sa mission mais les joyaux qui ornaient le diadème sont dérobés peu après. Pourquoi ? Par qui ? Pour se disculper, Iryän et ses complices devront le découvrir et vaincre par la ruse et le fer de nombreux adversaires : voleurs, assassins, mages et spectres. Dans l’univers de la saga Haut-Royaume de Pierre Pevel, retrouvez un formidable récit épique mêlant Fantasy et trame historique, entre G.R.R. Martin et Le Comte de Monte-Cristo, par un auteur français de référence traduit dans dix langues.

Haut-Royaume - Les sept cités

Le serment du Skande

Samarande, un an plus tard… Iryän libère Svern, son complice et ami qui croupit en prison. Pour y parvenir, il se met à dos une redoutable bande de malfrats, mais ce n’est pas le pire danger qui le menace. Un vieil ennemi est de retour et d’autres apparaissent, tout aussi dangereux. Dans l’univers de la saga Haut-Royaume de Pierre Pevel, retrouvez un formidable récit épique mêlant Fantasy et trame historique, entre G.R.R. Martin et Le Comte de Monte-Cristo, par un auteur français de référence traduit dans dix langues.

Haut-Royaume - Les sept cités

La basilique d'ombre

La mort a frappé et Iryän Shaän ne désire plus qu’une chose : se venger. Aveuglé par la colère, il va combattre des factions puissantes dont certaines s’affrontent en secret depuis des siècles, quand les Dragons Divins régnaient sur le monde. Mais rien n’arrêtera Iryän : ni homme, ni drac, ni prince-dragon. Quitte à tout perdre, y compris la vie… Dans l’univers de la saga Haut-Royaume de Pierre Pevel, retrouvez un formidable récit épique mêlant Fantasy et trame historique, entre G.R.R. Martin et Le Comte de Monte-Cristo, par un auteur français de référence traduit dans dix langues.


Critique

Par Sylvadoc, le 07/06/2016

Avant toute chose, je souhaiterais exprimer ma circonspection quant à la stratégie de vente des éditions Bragelonne… Ou plutôt je ne la comprends que trop bien, trois livres de 250 pages à 18 euros plutôt qu’un seul à 25 euros, le calcul est vite fait… Rajoutez à cela des quatrièmes de couvertures qui nous espoillient la moitié de l’intrigue, et vous avez là un joyeux cocktail d’enfumage.
Bref, faisons fi du flacon - fort joli au demeurant, les couvertures de Xavier Collette étant particulièrement idoines - et passons à l’ivresse. L’avons-nous d’ailleurs ?
Alors certes, nous sommes face à un roman de Pierre Pevel et cela implique un certain cahier des charges. Je peux donc confirmer que, oui, les femmes sont toutes fatales et aussi belles que dangereuses, qu’il y a, effectivement, toujours quelque part des membres de la gente draconide et que si le personnage principal n’est pas aussi badass que ne le peuvent être d’autres héros “péveliens”, il sait toujours aussi bien manier le verbe et l’épée.
C’est un roman de Pierre Pevel vous disais-je et ses détracteurs s’arrêteront là. Et ils auraient tort. Ces derniers pourraient même me rétorquer, à juste titre, que l’intrigue est classique et, qu’en fait de sept cités nous n’en avons qu’une, qu’ils auraient quand même et encore une fois tort.
Car ce qui fait le sel de ces romans, c’est tout autant son habileté à créer des personnages attachants, des univers féconds et des circonstances extraordinaires que son profond talent de conteur. Narrateur omniscient, ce qui n’est pas si fréquent finalement, mais aussi complètement pervers, il joue avec nos nerfs, souffle le chaud pour nous refroidir la seconde d’après, nous dissimule sciemment des informations, distille en nous les graines du doute pour introduire in fine le twist dont il a le secret.
Je concède volontiers que mon enthousiasme était fort mesuré avant le dernier volet de la trilogie. Cependant, ce dernier a su emporter la mise par une violence et une noirceur inédite troquant la légèreté par des révélations sans concessions, à tel point que le filtre de la narration se fait ténu, laissant libre cours à nos propres vaticinations.
En conclusion, bien que Pierre Pevel cède à quelque facilité narrative, l’intrigue est solide et les personnages attachants. Un page turner impeccable et léger de prime abord mais qui révèle tout son potentiel dans une conclusion homérique.

 

 

7.0/10


Discuter de Haut-Royaume - Les sept cités sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :