Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > Wakfu Heroes > Le Corbeau Noir


Le Corbeau Noir

Tome 1 du cycle : Wakfu Heroes
ISBN : 978-235910019-8
Catégorie : Bd
Auteur : Jean-David Morvan (Proposer une Biographie)
Auteur : Tot (Proposer une Biographie)
Dessinateur : Adrian (Proposer une Biographie)

Kabrok, l’Osamodas à la renommée légendaire, raccroche les armes. Et oui, le fameux héros arpente maintenant les routes comme un honnête marchand au stock… légendaire !
Mais même à la retraite, il n’est pas à la fin de ses déboires : la belle Miranda, qui jette son dévolu sur lui, ne manque pas de caractère et lui donne bien du fil à retordre… et son ennemi de toujours, le fameux Corbeau Noir, a retrouvé sa trace.
Les vieux comptes doivent se régler, pour qu’une nouvelle histoire puisse commencer !


Critique

Par Gillossen, le 15/04/2010

Avec la collection Wakfu Heroes, Ankama cherche à faire son Donjon Master et a notamment fait appel au célèbre et prolifique scénariste Jean-David Morvan comme tête pensante de la collection, en compagnie de Tot, créateur de l’univers en question.
Et pour cet album, c’est le Corbeau Noir, l’un des personnages secondaires les plus appréciés de l’anime Wakfu qui se retrouve mis en avant. Bonne idée : celui-ci possède suffisamment de charisme pour porter la trame de cette histoire sur ses épaules.
L’autre point positif : n’importe qui, des fans purs et durs à ceux qui n’ont entraperçu que quelques secondes du dessin animé, peut se lancer dans cette lecture et y prendre un véritable plaisir. Le cadre se met à la portée du lecteur, y compris novice, et jamais ne l’étouffe. L’expérience d’un Morvan y est sans doute pour quelque chose dans le cas présent. L’album réussit également à s’adresser à tous les publics côté tranches d’âge. Les (jeunes) ados apprécieront le récit d’aventure qui nous est présenté ici, voire le personnage de Miranda pour son côté sexy largement mis en avant, mais l’histoire ne s’arrête pas là et, sans parler de véritables niveaux de lecture sous-jacents, Le Corbeau Noir en dissimule davantage qu’en se fiant simplement aux apparences.
À travers le personnage de Kabrok par exemple, dont l’heure de gloire semble derrière lui, les scénaristes sèment quelques idées intéressantes, sans s’appesantir pour autant sur ce point. L’humour n’est évidemment pas absent pour autant et évite les lourdeurs mais pas quelques jeux de mots. Quoi qu’il en soit, cet aspect-là demeure largement en arrière-plan et l’album n’évite pas quelques moments plus doux-amers bienvenus.
Reste les dessins, du jeune dessinateur espagnol Adrian, dans la lignée de Wakfu, y compris dans la colorisation bien entendu, tel qu’on le connaît, vif, souple, mais parfois quelque peu maladroit.  Mais rien de rédhibitoire pour autant.
Bref, un album plus surprenant qu’on ne l’aurait cru de prime abord et même une bonne surprise (dont on appréciera aussi les suppléments de fin de volume qui apportent un vrai plus), cela dit sans doute en partie due au fait que l’on n’en attendait pas forcément énormément, avec ce passage au format BD.

7.0/10

Discuter de Le Corbeau Noir sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :