Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Rhéteurs > Montès


Montès

Tome 3 du cycle : Les Rhéteurs
ISBN : 978-237686260-4
Catégorie : Aucune
Auteur/Autrice : Isabelle Bauthian

Après quarante années de paix, la guerre s’abat sur Civilisation. Montès, la baronnie martiale, est aux premières loges pour contenir les invasions. 
Mais son nouveau baron, un dément aux ambitions pharaoniques, menace de précipiter la chute de ses alliés. Une seule solution : agir dans son dos pour traiter avec l’ennemi.
Et c’est sur les épaules d’Oditta d’Anoss, la naïve et dispensable ministre des Frivolités, que repose cette mission suicide.

Critique

Par Belgarion, le 03/05/2021

En dépit d’un léger contretemps dû à l’épidémie, Montès d’Isabelle Bauthian paru récemment chez Actu SF, nous plonge pour la troisième fois dans le monde des Rhéteurs, adoptant cette fois-ci le point de vue de la baronnie martiale homonyme qui se bat contre les mi-hommes d’Outre Civilisation.
Premier constat, la plume de l’autrice, avec son style particulier et son talent pour brosser des personnages complexes et vivants, n’a rien perdu en qualité et s’avère toujours aussi agréable à lire.
Concernant les personnages justement, nous retrouvons quelques individus hauts en couleurs déjà apparus dans les précédents tomes, Thélban d’Acremont et Renaldo en tête, mais c’est surtout le personnage d’Oditta d’Anosse que nous découvrons et suivons au fil de sa quête. Cette femme à première vue terne et terriblement naïve se révèle au gré des pages beaucoup plus complexes et sympatique, notamment au gré des flash back de son adolescence, et s’impose comme un personnage central original et attachant.
C’est sur le plan de l’histoire qu’on pourrait regretter une première partie de quête plus convenue et qui peine un temps à prendre de l’ampleur, en dépit d’un contexte initial intrigant avec un baron qui mène petit à petit son peuple au désastre. 
Passée cette première partie qui pose le décors et les personnages, l’intrigue décolle au prix de quelques ellipses un peu brutales et réserve son lots de surprises sur la dernière phase. Sans manichéisme excessif, en jouant la carte de l’absurde, l’auteur nous faire découvrir l’envers du décors d’un conflit meurtrier en mettant en avant les excès réciproques, l’absurdité des guerres de territoire et la finalité des conflits.
Sans être forcément le meilleur tome des rhéteurs, Montès contribue à enrichir le monde et la galerie de personnages tout en conservant le même niveau de qualité et en traitant de manière originale un certain nombre de sujets de société. 
Les amateurs de l’autrice et des précédents tomes apprécieront sans nul doute ce roman.

7.0/10

Discuter de Montès sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :