Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Face au dragon


Face au dragon

ISBN : 978-249070000-4
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Bauthian, Isabelle

Polyxène est une jeune femme qui arrive très vite aux bonnes conclusions. Pourtant, confrontée à une île qui défie la science, entourée d’adolescents qui prétendent appartenir à des époques différentes, il lui faudra toute la capacité d’abstraction dont elle est capable.
Surtout quand le seul moyen de quitter sa prison est a priori de tuer un dragon et que sa seule arme est son intelligence…

Critique

Par erkekjetter, le 18/12/2018

Après un échange plutôt vif avec une de ces filles que la popularité et la « beauté » enivrent quelque peu, Polyxène, qui n’est guère habituée à sortir de ses gonds, file dans la forêt toute proche pour se changer les idées et prendre du recul. Sauf que le chemin qu’elle emprunte, et qu’elle connaît pourtant très bien, finit par ne plus du tout ressembler à celui dont elle a l’habitude. Elle arrive ainsi sur une île pour le moins étrange où sont déjà présents quatre autres adolescents qui se disent issus d’époques différentes, du Moyen Âge à la Seconde Guerre Mondiale.
Intelligente, introvertie, peu sûre d’elle, légèrement dyspraxique et passablement lasse, à raison, des réflexions récurrentes sur sa peau noire ou ses cheveux crépus, Polyxène s’attire la bienveillance et l’attachement du lecteur dès les premières pages, sans la moindre difficulté : elle est une héroïne dont l’humanité déborde des pages. Il y aura au moins un pan de sa personnalité qui trouvera écho en chacun ou un petit quelque chose qui évoquera une situation vécue personnellement, établissant une proximité avec la jeune femme. Et si ce n’est chez elle, ce sera assurément chez l’un des adolescents de l’île. 
C’est l’une des forces d’Isabelle Bauthian dans ce récit, l’épaisseur qu’elle confère à ses personnages, leur crédibilité. Il ne faudrait pas oublier qu’ils sont confrontés à une situation plus qu’étrange, isolés de tout sur cette île qu’aucun d’entre eux n’a cherché à rejoindre : chacun réagit donc comme il le peut dans ce milieu plutôt hostile, avec le bagage conféré par sa propre époque d’origine et son expérience de la vie. Survie, coopération, cohabitation, tentatives de compréhension, il faut non seulement s’adapter à la situation mais aussi tenter de la démêler, et si possible s’en extirper.
Tout est raconté à travers le regard de Polyxène, avec ses ressentis, ses hésitations, mais aussi les biais induits par son manque de confiance en elle. On se tient à ses côtés, pour la découverte de l’île et ses « prisonniers » mais aussi celle que la jeune femme fait d’elle-même à travers cette expérience si particulière, naviguant dans un cas comme dans l’autre au milieu de nombreuses incertitudes. On se laisse volontiers happer par le fil du récit, rapidement prenant, et l’auteure sait tenir le lecteur en haleine.
Les dernières pages peuvent en revanche paraître moins prenantes au regard du reste de l’ouvrage, à moins d’être de ces lecteurs qui veulent absolument tout savoir avant de refermer un roman. Si une partie de ce long épilogue demeure assez intéressante pour ce qu’elle explicite de l’histoire des protagonistes (elle complète en cela ce qui en était raconté par les adolescents eux-mêmes au fil du roman et dévoile donc quelques zones d’ombre), il demeure l’impression trop prégnante que l’auteure a un message à faire passer et que ces ultimes pages ont avant tout cette vocation. C’est plus subtil dans le reste du texte, où cela s’entremêle plus finement avec le récit lui-même. Cette petite réserve, qui tient avant tout du ressenti personnel, n’entache pas les qualités globales du roman.
Face au dragon offre un moment de lecture plus qu’agréable, avec des héros solides et une intrigue bien menée.

7.5/10

Discuter de Face au dragon sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :