Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Prophétie du royaume de Lur > Le Retour du sorcier


Le Retour du sorcier

Titre VO: Innocence Lost

Tome 2 du cycle : La Prophétie du royaume de Lur
ISBN : 978-226508618-0
Catégorie : Aucune
Auteur : Karen Miller

Morg a investi le corps de Durm, le Maître Magicien. Mais après le tragique accident de la famille royale, Durm est dans le coma et le sorcier se retrouve piégé. Il doit en sortir à tout prix afin de reprendre le contrôle de Lur et de briser le Mur de Barl. Gar a survécu mais ses pouvoirs magiques s’affaiblissent. Seul Asher pourrait l’aider. Gar réussira-t-il convaincre son ami Olken d’utiliser la magie qui lui est interdite ? Le risque est de taille car si Asher était découvert, il serait exécuté et le royaume de Lur vivrait les Derniers Jours annoncés par la Prophétie…

Critique

Par Gillossen, le 24/03/2009

Suite et fin des aventures du « pêcheux » Asher, avec ce second tome signé Karen Miller, qui faisait là ses premières armes, il n’y a pas si longtemps.
Dès les premières pages et la question du sort de certains personnages, le lecteur reprend sa lecture et retombe dans le royaume de Lur pied au plancher et jusqu’au cou (Oui, il y a là de quoi vous évoquer une posture assez étrange, veuillez excuser votre humble serviteur).
Les cartes déjà battues le sont encore, les pièces de l’échiquier se mettent en place relativement rapidement, au fil des manœuvres des uns et des autres, tandis qu’Asher semble le plus souvent parer au plus pressé, armé de son bon sens et de sa bonne volonté.
Évidemment, les deux ont des limites, et notre héros va voir ses liens d’amitié, et même amoureux être mis à rude épreuve, dans la deuxième moitié du roman… On tient là d’ailleurs le cœur du récit, une belle histoire d’humanité, d’amitié contrariée par le destin, de sacrifices…
Rien de bien neuf sous le soleil, certes : ce constat se confirme à travers ce deuxième et dernier tome, et notamment lors de sa conclusion, qui suit une trame logique et même pour ainsi dire attendue. Cette mention est de fait aussi bien valable pour l’intrigue en elle-même, malgré deux ou trois idées bien à elles ou quant aux interactions entre les différents personnages, aux caractères souvent bien trempés et à la langue généralement bien pendue.    
L’un des points forts du roman demeure en effet ses dialogues incisifs, mais on peut également citer son rythme trépidant, et la sympathie suscitée par Asher, Dathné, Gar, et les autres, notamment des seconds rôles « ronchons », mais attachants.
On sourit, on se plait à détester ou maudire les méchants et les pleutres, on tremble – un peu – pour nos héros, on assiste à quelques jolies scènes que ce soit dans le spectaculaire ou l’intime… Bref, Karen Miller boucle la boucle avec allant, et tout cela sans étirer son histoire sur trois tomes. Il ne s’agit peut-être que d’un choix éditorial, mais cette structure en diptyque participe sans nul doute à la sensation de fraicheur que le lecteur ressent au fil des pages, jusqu’à la dernière, où l’on referme le roman heureux et déjà nostalgique.
Finalement, le plaisir de lecture : voilà un ingrédient à ne pas oublier ou minimiser, et dont l’auteur sait parfaitement user.

7.5/10

Discuter de Le Retour du sorcier sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :