Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Mer éclatée > La moitié d'un monde


La moitié d'un monde

Titre VO: Half A World

Tome 2 du cycle : La Mer éclatée
ISBN : 978-235294871-1
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Joe Abercrombie

Parfois, les filles sont bénies par la guerre. C’est le cas d’Épine. Espérant venger la mort de son père, elle ne vit que pour se battre. Mais la voilà accusée de meurtre. Elle se retrouve alors embarquée dans les stratagèmes de Yarvi, le ministre du Gettland. En traversant la moitié du monde en quête d’alliés contre l’impitoyable Haut Roi, elle apprend le prix du sang et de la tromperie, accompagnée d’un jeune guerrier qui déteste tuer. Épine ne sera-t-elle qu’un pion pour les puissants, ou tracera-t-elle son propre chemin ?

Critique

Par Gillossen, le 30/07/2015

Avec Half A World, Joe Abercrombie démontre que peu importe l’univers choisi, il n’hésitera pas à chercher à surprendre.
Vous vous attendiez à retrouver Yavi ? L’auteur nous présente pour la peine deux nouveaux personnages principaux, dont un féminin. Si Thorn (Épine en français) inquiète à première vue étant donné les nombreux stéréotypes qui l’entourent, elle acquiert vite une véritable personnalité… ce qui n’empêche pas son duo avec Brand de tomber souvent dans le cliché, notamment pour tout ce qui touche aux rapports amoureux adolescents. Franchement, on pouvait tout de même espérer un peu mieux de la part d’Abercrombie.
Rebattre les cartes, c’est bien. Mais donner quelque chose d’intéressant à faire à ses personnages, c’est tout de même mieux. Et là-dessus, l’auteur pêche, avec une histoire finalement bien plus convenue que dans son premier tome, ce qui peut sembler étonnant. Par chance, l’auteur a toujours un sens aigu de la narration - même si sa gestion du temps est sans doute à revoir - et bien sûr un style tout personnel, qui nous poussent sans trop de peine à poursuivre notre lecture, tout en avivant malheureusement nos regrets.
On se demande s’il n’aurait pas dû rester centré sur Yarvi (toujours présent, certes, et à l’évolution intéressante d’ailleurs), quitte à ce qu’on lui reproche peut-être de rester trop fidèle à ses habitudes. Dans le cas présent, les jeunes lecteurs eux-mêmes maintenant ont souvent pas mal de bouteille et pas sûr que les émois, même peut-être plus “hot” que la moyenne, de nos deux nouveaux héros, ne leur arrachent pas un soupir. Globalement, l’histoire n’a pas le tranchant habituel des écrits d’Abercrombie et on devine un peu trop facilement ses grandes lignes. Pour le coup, on aurait aimé explorer davantage les méandres de ce monde que l’on parcourt presque trop vite. On se doute bien que le bonhomme en garde sous le pied pour conclure sa trilogie en beauté, mais il ne faudrait pas non plus nous laisser sur notre faim en attendant de la voir arriver.
Un tout petit 7.

 

6.5/10

Discuter de La moitié d'un monde sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :