Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > L'Ickabog


L'Ickabog

Titre VO: The Ickabog

ISBN : 978-207515055-2
Catégorie : Jeunesse
Auteur/Autrice : J. K. Rowling

La Cornucopia était un petit royaume heureux. On n’y manquait de rien, le roi portait la plus élégante des moustaches, et le pays était célèbre pour ses mets délicieux: Délice-des-Ducs ou Nacelles-de-Fées, nul ne pouvait goûter ses gâteaux divins sans pleurer de joie !
Mais dans tout le royaume, un monstre rôde: selon la légende, l’Ickabog habitait les Marécages brumeux et froids du nord du pays. On disait de cette créature qu’elle avait de formidables pouvoirs et sortait la nuit pour dévorer les moutons comme les enfants. Des histoires pour les petits et les naïfs? Parfois, les mythes prennent vie de façon étonnante…
Alors, si vous êtes courageux et voulez connaître la vérité, ouvrez ce livre, suivez deux jeunes héros déterminés et perspicaces dans une folle aventure qui changera pour toujours le sort de la Cornucopia.

Critique

Par Aerendhyl, le 06/04/2021

Madame Rowling est de retour! 
Nous l’avions retrouvée – quelque temps auparavant – une première fois suite à ses récentes déclarations l’entraînant dans la tourmente. Cette fois, la créatrice de Harry Potter et de l’univers du monde magique revient avec un conte pour enfant. Un « univers » dont on connaît sa maîtrise avec ceux de Beedle le Barde… Le retour est-il réussi en dehors du monde magique ?
Il ne faut pas s’attendre à une révolution du genre, à un raz-de-marée comme Harry Potter avait pu l’être à son époque. Ici, J.K Rowling reste dans le classicisme le plus pur en reprenant les codes du conte que l’on connaît tous. Une histoire avec une part d’imaginaire pour donner une morale à son auditoire ou son lectorat.
L’intérêt de l’Ickabog réside dans les thèmes abordés par l’autrice. Des thèmes contemporains, d’actualités et qui, surtout, résonnent dans nos esprits. En effet, l’intrigue prend place dans un royaume où un « animal imaginaire » est imprégné dans l’esprit de tous sans qu’aucun n’y croit véritablement. Un incident bénin va servir à quelques uns pour imposer leurs visions et leur autorité de façon tyrannique au mépris du reste… Vous voyez le tableau se peindre face à vous ? Ici, il sera question du fascisme, du totalitarisme, de l’utilisation des fakes news, de la décadence du capitalisme… Que de sujets inhérents à notre société actuelle.
Et là réside la magie de J.K Rowling :se servir d’une histoire à destination des enfants pour donner une image à sa vision de la société grâce à sa plume. Une plume toujours aussi salvatrice. On retrouve la véritable magie des premiers tomes de la saga du jeune sorcier. On ressent la destination de son texte vers les plus jeunes sans pour autant les considérer comme un lectorat simplet à qui il faut tout expliquer à outrance. Non, là notre imaginaire se joue grâce à un Royaume parfaitement bien décrit et à la « navigation » des héros à travers celui-ci. On découvre un univers pleinement maîtrisé aux multiples facettes.
Les personnages resteront tous assez manichéens dans l’ensemble. Là où cela est souvent un problème, le tout vient servir ici le message que l’auteure souhaite passer. Oui untel est un vrai méchant et le restera mais c’est pour mieux faire comprendre l’abus du despotisme dont il fait preuve. Certes, Machine est l’image de la parfaite héroïne mais c’est pour mieux saisir l’importance du courage et de la détermination que chacun doit avoir dans la vie de tous les jours.
Notons tout de même que quelques personnages se détachent de cette dimension. Inutile de vous les décrire pour ne pas gâcher votre plaisir de la lecture, mais cela vient contrebalancer l’ensemble et nous fait comprendre que tout n’est pas tout blanc ni tout noir. Qu’il faut parfois faire une erreur dans la vie pour mieux avancer et rebondir…
L’Ickabog est une belle réussite. Il n’ira pas bousculer les codes, on pourra lui trouver mille et uns petits défauts, mais force est de constater que nous prenons plaisir à suivre l’intrigue rythmée de l’auteure. Sa plume nous happe, nous saisit et nous conduit d’une main de maître vers la morale de l’histoire.

7.0/10

Discuter de L'Ickabog sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :