Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Kabu Kabu


Kabu Kabu

ISBN : 97802013769624
Catégorie : Aucune
Auteur : Okorafor, Nnedi
Traducteur : Dechesne, Patrick

Au bord d’un pipe-line, une jeune femme joue de la guitare pour un zombie d’un genre particulier. Dans un village nigérian, deux sœurs investissent une maison que leurs parents ont fait construire, mais qui, curieusement, n’est pas meublée. Au lieu de l’amener à l’aéroport, un chauffeur de kabu kabu, ces taxis clandestins qui hantent les rues de Lagos, emmène sa cliente au cœur des légendes africaines. Sur la côte de Calabar au début du vingtième siècle, ou sur l’étrange planète Ginen, Arro-yo est une coureuse des ventes, obligée de se battre pour exister malgré sa chevelure qui la désigne aux autres comme maudite.
Au fil de ces nouvelles, Nnedi Okorafor nous dévoile une Afrique résolument ancrée dans la modernité et respectueuse de ses traditions. Situé au croisement de la fantasy, de la science-fiction et du réalisme magique, ce recueil nous apporte une nouvelle preuve du talent riche et fécond de l’auteur de Qui a peur de la mort ? 

Critique

Par Aléthia, le 09/07/2018

Doit-on encore présenter Nnedi Okorafor ? Kabu Kabu est son premier recueil de nouvelles, initialement paru en 2013. Grâce à Les éditions de l’instant, ce volume est à présent disponible en français avec une très belle couverture de Katarzyna Widmanska. 
Pour ceux qui ont lu Qui a peur de la Mort ?, sachez que votre serviteur n’avait jamais lu les textes de Nnedi Okorafor avant de démarrer la lecture de Kabu Kabu. Et pour être tout à fait honnête, j’ai aussi fait une petite danse de la victoire après la lecture de Le Nègre Magique qui ouvre ce recueil, entre deux « oh la vache » et un « pim, dans ta face, trope ». Terriblement jouissif de se faire remettre les pendules à l’heure avec intelligence et humour. 
Kabu Kabu est à la fois pertinent sur le fond et sur la forme. Au niveau de la plume de l’auteur, je ne peux que saluer la traduction fluide de Patrick Dechesne qui a su rendre en français, le rythme et la concision de l’auteur. Quant au fond, il foisonne. J’ai apprécié que certaines nouvelles se fassent écho entre elles, les récits relatifs à Arro-Yo, tout en étant liées aux autres ouvrages de l’auteur et au monde extérieur. C’est à la fois beaucoup, mais c’est géré avec panache par Nnedi Okorafor.
Nnedi Okorafor ancre ainsi fortement son récit dans la réalité culturelle et politique du Nigeria, mais un monde différent où des araignées surveillent les pipelines et où un homme au bras mécanique défie les autorités pour que cet or noir ne file plus entre les doigts des populations qui en ont désespérément besoin. Puis il y a la guerre avec Biafra et Icône. Kabu Kabu met aussi en exergue la place des femmes, entre aspirations personnelles et poids des traditions dans des sociétés patriarcales  comme dans Comment Inyang obtint ses ailes et Les vents de l’Harmattan. Nnedi Okorafor présente aussi au lecteur des créatures et des êtres propres au folklore nigérian et une mythologie à la croisée de l’ancestral et de l’anticipation. Mondes fictionnels – tant SF que fantasy –discussions sur la sexualité, le genre, la politique, l’héritage culturel et les sentiments d’appartenance, tout s’entremêle pour former un tout cohérent qui emmène le lecteur dans un monde différent tout en le faisant réfléchir sur les travers de sa propre société.
Pour les lecteurs familiers de Nnedi Okorafor, Kabu Kabu est fortement lié aux autres récits de Nnedi Okorafor. Ainsi, la nouvelle La tâche noire évoque les Ewu de Qui a peur de la Mort ? alors que Les vents de l’Harmattan est liée à Zahrah the Windseeker. Pour les lecteurs qui, comme moi, découvrent l’auteur, Kabu Kabu est une merveilleuse introduction aux univers et à la plume de l’auteur. Pour autant, si l’on se place du point de vue d’un recueil de nouvelles, il faut néanmoins avouer que le poids de ces univers étendus se ressent dans certaines nouvelles, ce qui fait que le recueil pourrait manquer, pour certains, de la force de recueils où les nouvelles tiendraient debout seules.
Kabu Kabu est un recueil de nouvelles puissant et riche, foisonnant et nourrissant, tant sur le fond que sur la forme. C’est une porte ouverte vers des univers autres, géographiquement et culturellement bien sûr, mais également au niveau des thématiques, des partis pris et des personnages. Nnedi Okorafor s’engage humainement et littérairement. Un Kabu Kabu est un taxi clandestin qui vous emmène là où vous devez aller, d’une façon ou d’une autre, alors même si deux enjambées ne forment pas un chemin, laissez-vous aller à faire ce premier pas et embarquez dans votre Kabu Kabu !

 

9.0/10

Discuter de Kabu Kabu sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :