Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Alex Verus > Destinée


Destinée

Tome 1 du cycle : Alex Verus
ISBN : 978-284337914-7
Catégorie : Jeunesse
Auteur/Autrice : Benedict Jacka
Traduction : De Prémonville, Marie

Alex Verus vit à Londres et il est devin. Il peut voir le futur comme un faisceau de probabilités. Pour le commun des mortels, c’est un don impressionnant, mais pour les autres mages, c’est le bas de l’échelle des arts occultes. De toute façon, Alex a tourné le dos à cette confrérie. Trop de rivalités, de secrets, de complots, trop de morts… Sa seule ambition est de mener une existence sans histoires, caché dans sa petite boutique d’accessoires pour magiciens amateurs. Dans l’arrière-salle, il continue à faire un peu de marché noir, c’est risqué mais le commerce des vrais objets magiques lui permet de payer le loyer.
Quand une relique puissante échoue entre ses mains, il se retrouve la proie des forces auxquelles il avait essayé d’échapper, forcé de choisir un camp dans une bataille qui le dépasse.
Voir le futur n’est pas toujours drôle, surtout quand le sien semble à ce point compromis. 

Critique

Par Nephtys, le 11/06/2018

Avec un style fluide et porteur, Benedict Jacka nous présente ici un héros au sombre passé, prêt à nous emmener avec lui dans ses aventures. Certes il y a de l’humour dans ce roman, et si les péripéties s’enchaînent avec plus ou moins de surprise, ce serait une erreur de s’arrêter à cela.
Parce que l’univers d’Alex Verus n’est pas dénué de profondeur et de passages plus adultes. En cela, le roman réussit son pari d’être à double-lecture : roman d’aventures et de magie pour les adolescents, roman bien plus sombre pour les adultes. Les péripéties parfois simples sont ainsi rattrapées par les différents états d’âme des personnages ainsi que par les traumatismes qu’ils portent. Grave quand il le faut sans jamais pour autant tomber dans une caricature trop sérieuse pour contrebalancer l’humour, Benedict Jacka trouve ici un équilibre efficace dans ce premier tome.
Alex Verus nous narre son histoire, s’il possède son petit caractère, il sait aussi faire preuve de maturité et de responsabilité. Loin d’une tête à claques aimant un peu trop parler, il fait un héros plus qu’efficace, accompagné par une galerie de personnages intrigants, qui possèdent eux-même leur propre mélancolie…
Pour le moment, le monde des sorciers est présenté principalement par sa politique. Il en ressort un côté old-school et daté, répondant à la jeunesse du héros et le fait qu’il ne corresponde pas aux cases imposées par ce monde. Pas de manichéisme primaire pour dépeindre les règles et philosophies de chaque camps, les horreurs commises par les uns et les autres sont subtiles mais clairement dessinées donnant ainsi une tangibilité certaine à l’univers. L’histoire ne se coupe pas, ne se censure pas sur ce qui est possible ou non, aussi horrible cela soit-il, et sait jouer finement avec les non-dits. 
Au bout du compte, voilà un premier tome intelligent qui donne envie de lire la suite aussitôt et nous plonge dans une ambiance londonienne et magique tout à la fois. Bien que considéré comme littérature jeunesse, le livre sait se montrer tout aussi adapté aux adultes, avec des pointes d’humour efficaces et des personnages profonds possédant leur part d’ombre… 

8.0/10

Discuter de Destinée sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :