Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Festin d'Ohmelle > Cidre et marmelade


Cidre et marmelade

Tome 2 du cycle : Le Festin d'Ohmelle
ISBN : 978-291562125-9
Catégorie : Aucune
Auteur : Audrey Françaix

La Compagnie d’Ohmelle poursuit son périple en Fatrace, sur des Traverses toujours plus étranges et empreintes de danger. Sans les mystérieux Rôdeurs qui mènent les voyageurs le long des Confins, la naine n’aurait aucune chance de survie… Malheureusement, ces guides si précieux se révèlent dévorés par leurs propres secrets, plaçant le groupe devant une question récurrente : ne vaudrait-il pas mieux faire demi-tour, tant qu’il en est encore temps ?
On ne leur laisserait peut-être même pas ce choix. Les ennemis déclarés de Mâresmes, tous membres de la Nouvelle Errance, ont lancé une croisade contre les anciennes traditions. Et ils n’hésitent plus à frapper au grand jour, bousculant sans répit le fragile équilibre du monde… Ohmelle et ses amis, d’abord unis pour composer un festin, se voient ainsi progressivement chargés d’un destin bien plus grand. Trop grand pour une simple naine cuisinière ?

Critique

Par Gillossen, le 02/09/2009

Nous avions apprécié la fraîcheur et le cadre original du premier tome du Festin d’Ohmelle, sa bonne humeur et ce parfum de terroir gouleyant, aussi sommes-nous quelque peu déçus de voir cette histoire emprunter désormais des détours ressemblant à des circonvolutions inutiles.
La – relative – mise en retrait du personnage prêtant son nom à ce cycle n’y est pas pour rien. Les protagonistes se multiplient et tous les narrateurs ne semblent pas avoir autant de choses à dire que la Flandrine. Le roman, surtout dans ses deux premiers tiers, se perd donc dans une certaine inertie, qui voit l’intrigue principale patiner à plusieurs reprises, en prenant désormais des allures de quête finalement plus classique que précédemment.
Les nouvelles destinations rencontrées au fil des Traverses remplissent leur office mais s’enlisent également à l’occasion (On pense notamment aux horripilants Bôlgoüls). Heureusement, l’histoire respire enfin lorsque l’on en revient aux bonnes vieilles recettes et aux ambiances de cuisine, portées par la bonhomie et la détermination d’Ohmelle.
Il faut dire que l’univers en lui-même demeure attachant et l’affection de l’auteur pour ces régions, sa gastronomie généreuse qui tient au corps et ses boissons pleines de bulles, éminemment palpable. Côté plume, Audrey Françaix sait invoquer régulièrement de très belles images, mais pêche aussi lors de passages parfois maladroits, en particulier à travers certains dialogues qui semblent n’avoir pour seul intérêt que de faire avancer artificiellement l’intrigue.
Au final, ce deuxième tome constitue un roman agréable et au charme toujours présent, mais qui vire malheureusement à l’anecdotique.

7.5/10

Discuter de Cidre et marmelade sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :