Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy > Narnia

Les avis d’elbakiniens sur le Prince Caspian

Par Esdeo, le jeudi 5 juin 2008 à 23:40:24

Ben BarnesIl paraît qu’aux Champs Elysées, il y a tout ce qu’on veut … Enfin c’est ce que chantait Joe Dassin. Et en cette soirée de mai, ce que voulaient les trois envoyés spéciaux d’Elbakin.net, c’était voir le second volet du Monde de Narnia adapté par Disney, le Prince Caspian ? Gentiment invités à cette projection presse au Publicis, nous pouvons maintenant partager avec vous nos impressions … Attention aux spoilers …

La critique d'Alana Chantelune

Attention, spoilers !

Résumé
Au royaume de Narnia, un fils naît au seigneur Miraz des Telmarins. Aussitôt, il envoie des soldats assassiner son neveu, le prince Caspian, mais le précepteur de celui-ci a été plus rapide, et le jeune homme fuit le château à cheval. Poursuivi, il fait une chute et se retrouve nez à nez avec deux nains… N’ayant pas le temps de réfléchir, il saisit le trésor confié par son précepteur : la corne de la légendaire reine Susan, et souffle dedans. L’un des nains l’assomme, tandis que l’autre se lance au-devant des cavaliers…
Le son de la corne résonne et devient un klaxon, à Londres. Lucy vient en toute hâte chercher sa sœur Susan : leur frère Peter se bat encore avec d’autres élèves dans les couloirs du métro ! Edmund vient à son aide, les gamins sont écartés par des soldats. Susan sermonne son frère : il n’est plus un adulte, il devrait cesser de se comporter ainsi ! Peter est exaspéré : quand repartiront-ils ? C’est alors que Lucy sursaute : quelque chose l’a piqué… Les autres l’imitent : la magie est là !
Les voilà transportés à Narnia. Mais ils découvrent que les ruines où ils sont arrivés sont en fait celles de leur palais de Cair Paravel… Dans les caves du palais, ils retrouvent leurs affaires, et partent en quête de réponses. Ils sauvent alors le nain Trompillon des hommes de Miraz, qui a accusé les Narniens, censés être disparus depuis des siècles, d’avoir enlevé Caspian…Une guerre se prépare.
Caspian, lui, est emmené par le nain Nikabrick, le blaireau Chasseur-de-truffes et la souris Ripitchip auprès des Narniens, cachés dans la forêt. Il leur promet de leur rendre leur terre s’ils l’aident à défaire son oncle.
Les quatre Pevensie et leur guide finiront par les rejoindre, et la relation entre Peter et Caspian commence mal dès le départ…
Une grande bataille se prépare contre les Telmarins, mais une question demeure : où est Aslan ?

Commentaire
Voici le nouvel épisode la franchise Narnia. Le film change clairement de catégorie par rapport au premier. Ce n’est plus une découverte poétique d’un monde merveilleux, proche de l’enfance : les héros sont désormais des ados, et le film est une aventure épique, plus proche du Seigneur des Anneaux.
Les images sont superbes, les nouveaux Narniens excellents (Trompillon et surtout Ripitchip !!!), les Telmarins sont menaçants et manipulateurs à souhaits… Quand à Caspian, Ben Barnes, très bien, en fait un jeune homme hésitant mais plein de fougue juvénile, qui accepte son rôle difficile. Un personnage attachant, qui va s’opposer à Peter, son héros qu’il découvre bien différent de ses contes d’enfance.
Le changement par rapport au livre est là : les personnages de Peter et Susan sont décris comme ayant du mal à accepter leur retour à la réalité. Peter n’accepte pas d’être redevenu un enfant, veut viscéralement défendre Narnia, par tous les moyens. Susan, elle, semble avoir vécu le retour à la réalité comme une blessure et a déjà commencé à quitter l’enfance et sent que ce retour à Narnia ne sera que temporaire. Pour les deux aînés, la difficulté est de comprendre que le Narnia qu’ils ont connu n’existe plus, qu’il n’y ont plus leur place, et d’accepter leur vraie vie, accepter de recommencer à grandir à leur rythme.
Jolie idée que cette confrontation avec un passé révolu, car c’est Caspian qui incarne ce changement nécessaire, c’est à travers lui qu’ils vont accomplir ce parcours personnel : Peter en lui remettant symboliquement ses attributs de roi, Susan en initiant une relation amoureuse à laquelle elle acceptera de renoncer.
Le personnage Edmund est ici l’exact opposé du premier film : on dirait que Peter et lui on échangé leurs rôles ! Il est vraiment Edmund le Juste, qui conseille et soutient calmement son frère.
Lucy enfin, est toujours « la pure », la plus proche d’Aslan. Dans le film, elle part seule à sa recherche, alors que dans le livre, c’est avec Susan qu’elle l’accompagnera rameuter les Telmarins. Cette « chevauchée fantastique sur Aslan » est absente du film, et c’est dommage, car on perd le lien avec les Telmarins et les Narniens qui vivent cachés en leur sein : le final voit les Telmariens acclamer les vainqueurs, ce qui est un peu étrange.
Le film préfère se concentrer sur les batailles, et on a droit à des plans quasiment pompés sur le Seigneur des Anneaux, comme la fuite de Caspian (la fuite d’Arwen et Frodo en nocturne), la charge de cavalerie (merci les Rohirrim, Weta est bien rodé !), l’attaque nocturne du château (une autre version du gouffre de Helm)…
Cette attaque nocturne, tiens, grand moment rajouté au milieu de l’histoire : elle n’apporte rien aux héros et ne semble être là que pour l’adrénaline et pour faire monter la querelle entre Caspian et Peter (pour mieux se réconcilier après).
Mais le pire, c’est la chanson finale : une chanson assez mièvre dans les paroles sur lesquelles les héros retournent chez eux
Ces quelques déceptions ne doivent pas faire oublier un ensemble cohérent, des acteurs fort agréables (les Telmarins sont formidables), de l’humour à ravir (le chat ligoté par les souris a fait hurler de rire la salle), de l’action à gogo, et un duel Peter/Miraz digne d’un film de cape et d’épée à l’ancienne.
En clair, les amateurs de grand spectacle ne seront pas déçus du tout, mais la tendresse et la poésie du premier film ont laissé place à une histoire plus sombre, plus adulte et plus masculine.

  1. La critique d'Alana Chantelune
  2. La critique de Virginie
  3. La critique d'Esdeo

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :