Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

En salles : Jack et la mécanique du coeur

Par Gillossen, le mercredi 5 février 2014 à 12:27:15

Collaborations

Nicoletta Ceccoli : poésie et émotion

«Stéphane, Virginie, Luc et moi sommes tous tombés immédiatement d’accord sur le choix de l’illustratrice : on voulait Nicoletta Ceccoli qui avait illustré le livre. Le fait qu’on soit tous du même avis a simplifié nos relations de travail en amenant beaucoup de sincérité et de spontanéité, d’autant plus que Nicoletta était constamment force de propositions. L’étape la plus compliquée a consisté à passer des visuels de Nicoletta à la 3D car il fallait être attentif à ne pas perdre l’aspect poétique et à restituer l’émotion des graphismes en 2D. Par exemple, Nicoletta a dessiné des personnages de trois-quarts qui sont très beaux dans cette position, avec leurs yeux écarquillés, leur petit nez et leur jolie bouche or il fallait qu’ils chantent, et réaliser leurs mimiques dans cette position s’avérait extrêmement compliqué sur le plan technique. Au final, même si on m’a parfois dit que ces personnages n’étaient pas faits pour la 3D, je me suis bagarré et on a fini par y arriver !».

Stéphane Berla : en toute confiance

«Quand j’ai voulu faire mon premier clip en 3D, j’ai cherché à utiliser des marionnettes et mon directeur de projet chez Barclay, Arnaud Le Guilcher, m’a alors montré le travail de Stéphane Berla. J’ai tout de suite été très emballé : c’était ingénieux, créatif, et intelligent. Mon rêve de cinéma se profilait nettement. J’ai proposé à Stéphane de réaliser un clip qui s’appelle Neige - une référence pour moi car c’était une chanson très personnelle - et le résultat m’a beaucoup touché. Je lui ai dit que si un jour j’avais la chance de réaliser un long métrage, j’aimerais beaucoup le faire avec lui et c’est ce qui est arrivé avec La Mécanique du cœur. Concernant la réalisation du film, on est vraiment à 50/50, c’est autant son film que le mien. Il a été précieux pour toute la technique cinématographique car je ne connaissais pas forcément tous les outils à notre disposition. On a travaillé ensemble sur toutes les étapes du film. La valeur ajoutée de Stéphane est considérable : il me fait rebondir et il me permet d’être meilleur».

  1. Synopsis
  2. Les personnages par Mathias Malzieu
  3. Entretien avec Virginie Besson-Silla
  4. Entretien avec Mathias Malzieu
  5. Collaborations

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :