Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

Bilan 2019, l’année fantasy des libraires

Par Gillossen, le mardi 10 mars 2020 à 11:30:00

Eléonore Calvez - Le Nuage Vert, Paris

NB

Alors que 2019 s'est achevée, quel serait votre premier bilan de cette année d'imaginaire (peut-être plus particulièrement pour la fantasy) dans votre librairie ?
Il est toujours difficile pour une jeune librairie de faire des bilans dans ses premières années.
Certains événements, en particulier des conférences et des tables rondes, ont particulièrement bien marché. Cela fait plaisir de voir tant de monde se déplacer pour échanger sur les genres de l'imaginaire.
Au niveau des ventes évidemment Damasio se place en tête mais avec une avance que j'imaginais plus grande. J'ai dans l'ensemble une clientèle un peu plus tournée vers la science-fiction que vers la fantasy, en tout cas la fantasy très classique, mais Naomi Novik a poursuivi sa domination des meilleurs ventes fantasy, avec Déracinée en poche, dont une partie du lectorat s'est ensuite tournée vers la trilogie de Katherine Arden. Ma clientèle étant très sensible à mes avis, mes gros coups de cœur de l'année comme Chevauche-brumes de Thibaud Latil-Nicolas et Délius de Sabrina Calvo font partie des bonnes ventes de la librairie.
Mais la vraie star de cette année c'est Tolkien que ce soit au niveau de l'affluence lors des événements organisés à la librairie mais aussi des ventes, surtout pour les livres autour de l'auteur ou de son œuvre.
A titre personnel, hors parutions, un événement vous a-t-il particulièrement marqué ou surpris au cours de cette année écoulée (un prix, un salon, etc...) dans le paysage éditorial ?
L'expo Tolkien à la BNF. Elle a créé une vraie émulation autour de Tolkien sur la fin d'année et surtout conduit des non lecteurs de fantasy à s’intéresser à la terre du milieu et parfois à vouloir essayer d'autres titres de fantasy. Cette exposition ne pourra pas à elle seule régler le problème du mépris encore trop répandu pour les littératures de l'imaginaire, mais c'est très encourageant et la BNF continue à mettre la fantasy à l'honneur en ce début d'année. Une très bonne nouvelle.
Y a-t-il eu un titre que vous avez personnellement adoré, mais qui n'a pas forcément marché autant que vous l'aviez espéré malgré vos efforts ?
On ne peut pas comparer la réussite sur une année d'un titre paru au printemps et d'un autre paru à l'automne, mais j'espère vraiment que Vita Nostra continuera sur sa lancée.
Une petite déception pour La Rose de Djam de Sandrine Alexie que j'ai beaucoup aimé mais qui a difficilement trouvé son public.
Pour en revenir à vos rayons, avez-vous observé de nouvelles tendances se dessiner chez vos clients ? De nouveaux "appétits", de nouvelles habitudes (ou la confirmation/infirmations de tendances des 2/3 années précédentes bien sûr) ?
Le traitement du genre et des personnages LGBT a pris de l'importance dans les choix de lectures de mes clients. Il y a également un intérêt grandissant pour des auteurs de culture non anglo-saxonne ou française avec évidement l'arrivée en force de l'afro-futurisme.
En jeunesse même si quelques grands cycles restent les stars des ventes le besoin de lire les mêmes livres que les copains et copines n'est peut-être pas aussi important qu'avant. Les petites perles peuvent ainsi émerger plus facilement.
Quel que soit l'âge, les longues séries ont tendance à lasser de plus en plus, voire à rebuter si la série n'est pas terminée. Surtout les adultes qui ont vu quelques séries très attendues être en pause depuis beaucoup trop longtemps. Les one-shots c'est bien aussi !
Enfin, qu'attendez-vous de cette année 2020 en librairie ? Des surprises ?
J'attends plusieurs sorties avec beaucoup d'impatience mais peut-être plus encore celles qui vont me surprendre. Les petites perles que je n'ai pas vues venir.
J'espère continuer à attirer les curieux et faire découvrir la richesse d'un genre beaucoup plus varié qu'on ne le pense.
Je souhaite des événements originaux et des conférences passionnantes.

Propos recueillis et mis en forme par Emmanuel Chastellière.

  1. Mathieu Betton - Decitre Grenoble
  2. Etienne Vincent et Xavier Dollo - Librairie Critic, à Rennes
  3. Eléonore Calvez - Le Nuage Vert, Paris
  4. Caminite Mendy - Les Quatre Chemins, Lille
  5. Benjamin Spohr - Librairie Sauramps, à Montpellier
  6. Ulysse Ronné - Librairie Mollat à Bordeaux

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :