Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > Freak's Squeele > Le Tango de la Mort


Le Tango de la Mort

Tome 3 du cycle : Freak's Squeele
ISBN : 978-235910011-2
Catégorie : Bd
Auteur : Florent Maudoux (Proposer une Biographie)

En plus de devoir se sortir d’une situation invraisemblable – imbroglio d’attaques de super-héros, de charges de flics suréquipés, de reporters incrustés et de monstres en liberté – Xiong Mao, Chance et Ombre apprennent qu’ils n’ont pas vraiment intégré une université de héros… Cette information chamboule la vie du campus, mais elle passe vite au second plan lorsque Funérailles apprend à Xiong Mao et à Ombre que Chance est victime d’une malédiction qui risque de la tuer.
Dans ce troisième opus : beaucoup de danse… puisque Chance dansera un tango avec la Mort en personne…


Critique

Par Gillossen, le 18/04/2010

Florent Maudoux – en interview ici-même sur le site – remet donc le couvert avec la suite de sa série au succès grandissant.
Les mois ont passé et c’est presque d’un oeil neuf que l’on redécouvre cette BD et que l’on replonge pour l’occasion dans son univers déjanté, bien aidé au passage par deux pages d’introduction qui nous permettent de nous remettre gentiment dans le bain.
Après lecture, pratiquement d’une traite, le « verdict » tombe : si la formule est galvaudée, elle n’en est pas moins vraie, et il s’agit néanmoins d’un album faisant preuve d’une réelle avancée en terme de maturité, notamment sur le plan de la narration.
Le graphisme est également, de façon globale, plus fin et toujours aussi dynamique, et l’on appréciera toujours autant les intermèdes en couleurs, très réussis. Les à-côtés, notamment ceux gérés par l’auteur lui-même, apportent aussi un plus appréciable et bien réel, pour celles et ceux désireux d’en apprendre un peu plus sur les dessous de cet univers. De fait, l’album lui-même demeure un bien joli objet en tant que tel.
La seule réserve viendra donc du récit proprement dit. Si l’histoire avance indéniablement, on se rend compte assez rapidement qu’il s’agit malgré tout visiblement d’un volume de transition. En conséquence, c’est surtout à la suite que l’on pense immédiatement une fois l’album refermé, et pas tellement à ce que l’on vient de lire.
Mais, après tout, mieux vaut sans doute cela que de se dire plutôt que « c’était mieux avant », un vieux refrain trop souvent entendu.

7.5/10

Discuter de Le Tango de la Mort sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :