Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Bds Fantasy >Freak's Squeele - Rouge

Freak's Squeele - Rouge

(Ce Cycle est Terminé)

Auteur : Florent Maudoux (Proposer une Biographie)
Dessinateur : Sihachakr Sourya (Proposer une Biographie)
Freak's Squeele - Rouge

Coeur ardent

Rouge est la première série issue de l’univers Freaks’ Squeele. On y découvre la jeune Xiong Mao, alors adolescente, dans un long périple vers l’âge adulte qui l’amènera à affronter ses camarades de classe, mais aussi ses professeurs. Un chemin semé d’embûches entre super pouvoirs et trahisons dignes des Borgia. Heureusement, ses amis sont là pour l’accompagner et grandir avec elle. Un parcours initiatique hors norme dans le monde des arts martiaux.

Freak's Squeele - Rouge

Ma Douce enfant

Xiong Mao et ses amis, déjà aux prises avec leurs ennemis héréditaires, sont attaqués par une mystérieuse tueuse à gages. Cette dernière veut à tout prix se venger de Masiko. Cela ne peut vouloir dire qu’une chose : Masiko est vivante et elle se cache. Alors que Xiong Mao fait tout pour retrouver sa mère, sa relation avec Sélène évolue. Toutes les deux apprennent à maîtriser les superpouvoirs de la jeune ondine, quitte à mettre en danger leur précieuse amitié. Pendant ce temps, Fei Long découvre son tatouage-totem. Les adolescents devront grandir alors que, réveillées par le retour annoncé de Masiko. Des forces dans l’ombre cherchent à les détruire.

Freak's Squeele - Rouge

Que sera sera

Xiong Mao doit reforger les lames de sa légende vivante de mère, Masiko, qui de son côté est descendue dans l’arène pour solder ses comptes avec la mafia. L’adolescente devra aussi préserver la précieuse amitié de Sélène mais cette dernière en attend tellement plus. Avec une belle-mère qui cherche le pouvoir, une demi-soeur qui veut sa mort, les dangers ne manquent pas… 


Critique

Par John Doe, le 01/05/2013

Coeur Ardent inaugure une série de spin-off autour du passé des principaux personnages de Freak’s Squeele. Il s’agit ici de Xiong Mao, alias Petit Panda, notre spécialiste en arts martiaux et lames en tous genres.
Si Florent Maudoux est toujours présent au scénario, il a laissé le dessin à Sourya Sihachakr, dont le trait délicat colle assez bien à l’histoire, même s’il faut s’habituer à la fois au changement de style et à la couleur.
La Xiong Mao adolescente oscille entre fragilité et fureur contenue, cette dernière trouvant une sorte d’exutoire dans la pratique des arts martiaux.
Le plaisir de retrouver notre héroïne et certains autres personnages de la série mère mis à part, il faut bien avouer que ce tome n’a rien d’extraordinaire. Les scènes de lycée ne sont pas particulièrement originales et le scénario dans sa globalité manque d’épaisseur. L’humour est toujours présent, à l’image du clin d’oeil de la couverture à un célèbre groupe de hard rock, mais le récit tourne un peu à vide. On tourne les pages sans déplaisir, mais sans réelle impatience non plus.
La deuxième partie, à partir de la scène de la cérémonie (de quoi, je vous laisse le découvrir…), montre davantage de rythme et permet d’espérer mieux pour la suite. Une lecture sympathique mais pas inoubliable pour le moment, donc.
Ma Douce Enfant continue dans la même veine, mais en accordant plus d’importance aux combats. L’humour est bien présent (une scène cocasse de réunion entre les ennemis de Xiong Mao), les relations entre les personnages se complexifient (notamment le duo Sélène/Xiong), mais la grande affaire du tome est le retour d’un certain personnage au grain de beauté sous l’oeil droit…
Après l’avoir vu(e) dans deux segments de la série Doggybags, Florent Maudoux ne pouvait faire autrement que de le faire réapparaître dans une série dédiée à Xiong Mao. Ce retour est assez touchant, et annonce sans doute un dernier tome mouvementé.
Her hair reminds me of a warm safe place / where as a child I’d hide / and pray for the thunder and the rain / to quietly pass me by. Pour le coup, pas sur que le tonnerre épargne vraiment les personnages ! 
Que sera sera, troisième tome au titre évocateur, est divisé en deux parties. La première termine l’arc autour du combat dans l’arène avec quelques passages plutôt inventifs (comment vaincre un ennemi avec un… cure-dents), tandis que la seconde fait office d’épilogue doux-amer (ce qui ne sera pas vraiment une surprise pour les lecteurs de la série principale) à cette préquelle autour de l’adolescence de Xiong Mao.
Au final, Freak’s Squeele - Rouge n’aura pas fait démentir l’impression laissée à l’issue du premier tome. A la différence de l’autre spin-off (Funérailles), il n’y avait sans doute pas assez de zones d’ombres à explorer dans la jeunesse de Xiong Mao pour rendre la lecture d’une préquelle en trois tomes véritablement palpitante. Malgré tout, la lecture est plaisante et, si vous êtes fan de l’univers imaginé par Florent Maudoux, Rouge pourra sans doute trouver une petite place dans votre bibliothèque.

6.0/10

Discuter de Freak's Squeele - Rouge sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :