Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > The Grave of Empires > Seven Blades in Black


Seven Blades in Black

Tome 1 du cycle : The Grave of Empires
ISBN : 978-031636343-3
Catégorie : Aucune
Auteur : Sam Sykes

Sa magie a été volée. Elle a été laissée pour morte.
Trahie par ceux en qui elle a le plus confiance, tout ce qui reste à Sal la Cacophonie est son nom, son histoire et l’arme qu’elle utilisait pour façonner les deux. Mais sa détermination est plus forte que la magie et elle sait exactement où aller.
The Scar, une terre déchirée entre de puissants empires, où des mages rebelles disparaissent, des soldats en disgrâce meurent. Sal part avec une lame, un fusil et une liste de sept noms.
La vengeance sera sa récompense.

Critique

Par Gillossen, le 20/07/2019

Autant le dire tout de suite, j’ai un rapport particulier à Sam Sykes, puisque j’avais traduit ses trois premiers romans publiés chez Fleuve Noir il y a quelques années maintenant. 
On peut admettre sans sourciller qu’il n’avait pas rencontré son public en France, ce qui ne fut pas le cas de l’autre côté de l’Atlantique. Après une seconde trilogie dans le même univers et quelques autres travaux (un comics, un roman dans l’univers du jeu de rôle Pathfinder, etc…), Sam Sykes est revenu au printemps dernier chez Orbit sur le devant de la scène, avec le premier tome d’une toute nouvelle série, qu’il soit question d’univers ou de personnages. 
S’il n’avait jamais négligé ses personnages féminins, l’auteur saute le pas en offrant le premier rôle à une héroïne. Une héroïne, Sal, qui n’est heureusement pas qu’une grande gueule révoltée, même si cet aspect est bien présent. De même, elle est entourée de personnages secondaires originaux et souvent caustiques (on pense à Liette), ce qui ne surprendra guère ceux qui s’étaient déjà penchés sur la production de l’auteur. 
L’univers de Seven Blades in Black n’est pas vraiment ordinaire lui non plus. Sam Sykes s’est toujours montré inventif, même en évoluant dans un monde de fantasy classique et ses petites trouvailles passées prennent ici un tour plus radical et pas seulement afin de fournir de quoi le distinguer de la masse. Si on peut trouver anecdotique le fait que l’épée de l’héroïne se nomme Jeff, les différentes factions qui s’affrontent ici, le concept derrière la magie, et tout un tas de caractères distincts comme des armes à feu peu communes donnent une couleur singulière à ce nouvel univers, entre western et fantasy épique. 
Du côté des défauts, car il y en a, certaines choses ne changent pas avec l’auteur : Sam Sykes aime écrire. Attention, je ne suis pas en train de dire qu’il aime se voir écrire. Non, cet auteur aime de toute évidence ses personnages, comme beaucoup, et adore les mettre en scène. Il a même parfois du mal à les quitter, ce qui donne, reproche qu’on avait déjà pu lui faire par le passé, certaines longueurs. Elles ne “pèsent” pas forcément sur le roman dans son ensemble, mais elles empêcheront probablement les lecteurs les plus impatients de prendre un réel plaisir en cours de route. Il faut en effet attendre plus de trois cents pages avant de bien cerner les tenants et les aboutissants de cet univers. Et plus globalement, il reste pas mal de zones de flou. Quant à Sal, ses emportements divers et variés prennent aussi un tour un peu répétitif sur la durée, alors qu’en parallèle l’histoire s’emballe. 
Au bout du compte, Sam Sykes s’est fait indéniablement plus subtil et moins dispersé, mais son potentiel peut le mener encore plus loin. 

7.5/10

Discuter de Seven Blades in Black sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :