Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Les Soldats de la mer


Les Soldats de la mer

ISBN : 979-109114602-9
Catégorie : Aucune
Auteur/Autrice : Rémy Yves (Proposer une Biographie)
Auteur/Autrice : Ada Rémy (Proposer une Biographie)

Sommaire :

  • Suicide par imprudence
  • Celui qui se faisait appeler Schaeffer
  • Mort pitoyable d’un oupire
  • Mon Lieutenant, ne prendrez-vous jamais vos quartiers d’hiver ?
  • Enfants perdus, perdus
  • La Maison aux engoulevents
  • Les Soldats de plomb de Niccolo Pasani
  • Verso d’ailleurs
  • Les Artilleurs de Cat-Valley
  • Olga mensonge
  • Les Rogandins d’Argos
  • Le Joueur de dames
  • Les Dogues de Tchangoon
  • Chut ! mon lieutenant
  • Dévouement posthume de Charles Tör
  • La Seconde carrière du Général des Fosses
  • Fondation

Critique

Par Atanaheim, le 26/07/2013

Après nous avoir gratifiés d’un très bon Le Prophète et le Vizir, les éditions Dystopia continuent à nous régaler avec la production du couple Rémy. Cette fois, il ne s’agit pas d’un texte inédit mais de la réédition de ce que certains considèrent comme le grand œuvre des auteurs.
À vrai dire, on comprend pourquoi le livre est souvent qualifié ainsi. N’ayant pas découvert le livre à sa sortie, la lecture m’a ramené à celle de Janua Vera, autant dire à un excellent souvenir. Avec ce hasard du calendrier, j’ai donc comparé ce qui est finalement l’aîné à son cadet et non l’inverse. Pas grave, on comprend quand même que le style des Rémy est cette fois encore impeccable, les intrigues bien menées, les chutes de chaque histoire bien trouvées, l’univers très riche. Oui, avec le paradoxe temporel des rééditions, la concordance des temps n’est pas des plus simples à établir : présent, passé ? Je vous laisse choisir.
D’ailleurs ce n’est pas la seule oscillation à laquelle votre esprit sera confronté lors de la lecture des Soldats de la mer.
Vous jonglerez constamment avec d’autres comparaisons. Tiens, ne serait-ce pas la France napoléonienne revisitée, l’Europe colonialiste revue et corrigée, le folklore transylvain déformé par le prisme des lunettes de vue des Rémy ?
Comme pour Le Prophète et le Vizir, ces analogies avec la réalité, avec notre Histoire, n’est pas le seul fruit de notre imagination pourtant débordante. Non. Par le truchement d’un complot machiavélique, le couple d’auteurs nous a insidieusement poussés à pratiquer ce jeu des sept différences. Le plus beau, c’est quand ils s’amusent avec ce lien ténu reliant réel et imaginaire, quand ils nous le font remonter au fil des pages. Ils nous font tirer sur le fil d’abord très lentement, par tout petits à-coups, puis, très vite, d’un geste sec et brusque, ils nous déroulent toute la bobine. On se la prend en pleine figure mais ça nous a fait du bien. Ça nous a réveillés !
On se remémore certaines scènes les plus marquantes et on les voit sous un jour nouveau. Là où c’est très fort, c’est que la découverte et la remise dans le contexte post-« bobine dans la figure » sont aussi belles l’une que l’autre. On découvre d’abord ces courtes histoires avec des yeux émerveillés, puis on se les remémore avec un sourire plein de malice.
Un livre pour deux très bons moments. C’est beau, non ?

8.5/10

Discuter de Les Soldats de la mer sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :