Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Les Fantômes d'Ombria


Les Fantômes d'Ombria

Titre VO: Ombria in Shadow

ISBN : 978-291515951-6
Catégorie : Aucune
Auteur : Patricia McKillip

Le prince d’Ombria agonise, et déjà la cruelle régente, surnommée la Perle Noire, intrigue pour s’emparer du pouvoir. Kyel, l’héritier du trône, n’est encore qu’un enfant, et son cousin Duncan Greve un bâtard méprisé, qui passe son temps à peindre les rues de la cité décadente…
Mais au-dessous des ruelles obscures s’étend une cité enfouie, un reflet spectral peuplé par les fantômes d’Ombria. C’est le royaume de la sorcière Faey et de sa création, Mag, une jeune fille aux traits sculptés dans la cire.
Quelque part entre ombre et lumière, leurs destins s’assembleront comme les pièces d’un puzzle magique où se dessine le sort d’Ombria.

Critique

Par Gillossen, le 10/01/2006

Malencontreusement oublié à la rentrée dernière, c’est avec plaisir que nous revenons maintenant sur ce roman de Patricia A. McKillip, couronné d’un World Fantasy Award en 2003.
Si vous voulez faire une pause entre deux univers à sauver de l’apocalypse, pourquoi ne pas choisir cet ouvrage ? Sans se montrer d’une originalité renversante, il est bien agréable parfois d’assister à une intrigue qui ne concerne “que” la destinée d’un simple royaume, quand bien même aussi mystérieux que celui d’Ombria. Le faible nombre de personnages principaux ajoute à cette impression d’échelle humaine, si ce n’est véritablement intime. On ne se perd pas en foule de protagonistes à peine esquissés.
McKillip joue également beaucoup de l’ambiance distillée, reposant en grande partie sur un rythme indolent savamment étudié. Ombria ne se dévoile jamais pleinement, monde étrange où ombres - le titre original n’est-il pas Ombria in Shadow ? - et recoins dissimulent autant de souvenirs surgis du passé… Ou bien est-ce toujours le présent ? Avec un héritier d’à peine 5 ans, les manœuvres retorses dans la quête du pouvoir se multiplient, mais là encore, le plus souvent du moins, l’auteur parvient à éviter certaines recettes trop usées, d’où une impression de fraîcheur non déplaisante, évidemment.
Bref, voilà un roman, si on ne le dévore peut-être pas avec le même enthousiasme furieux que d’autres, dont on sort avec un sentiment des plus agréables, appréciant un voyage savouré et rêveur.

7.5/10

Discuter de Les Fantômes d'Ombria sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :