Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Lames du roi > Le Seigneur des terres de feu


Le Seigneur des terres de feu

Titre VO: Lord of the Fire Lands

Tome 2 du cycle : Les Lames du roi
ISBN : 978-225312002-5
Catégorie : Aucune
Auteur : Dave Duncan

Une fois qu’un garçon devient une Lame, sa vie ne lui appartient plus. Seule la mort peut briser la lame enchantée qui le lie à la personne qu’il a juré de défendre. Et jamais, de mémoire d’homme, on avait vu un candidat refuser de servir son roi.
Jusqu’ici.
Le jeune Guêpe n’avait pas prévu de devenir un rebelle. Pourtant, lors de la cérémonie d’adoubement, il suit son ami Pillard qui vient de bafouer le vœu du roi en personne. Devenus hors-la-loi, traqués par les Lames, qu’ils auraient dû rejoindre, Guêpe et Pillard suscitent dans leur sillage un véritable tourbillon politique. Ils fuient vers les terres du Baelmark, l’ennemi de toujours, dont le peuple “barbare” lance des raids sur les côtes de Chivial. Un royaume de rudes traditions, de monstres, de spectres et d’hommes sauvages, où ils seront confrontés à d’incroyables révélations. L’issue du périple des deux jeunes rebelles déterminera le destin de deux Etats.

Critique

Par Gillossen, le 28/11/2005

Que dire à la lecture de ce roman, si ce n’est qu’il s’agit d’une excellente surprise ! Après un premier tome laissant le lecteur plutôt circonspect, on n’attendait pas forcément cette “suite” avec grande impatience.
Et voilà que Dave Duncan nous fait mentir : Guêpe et son pupille sont attachants, peut-être parce qu’ils paraissent tout de suite plus proches du lecteur qu’un Durendal plus légendaire qu’humain… Nous sommes également surpris par le contrepied adopté : ici, le Hall de Fer et les intrigues de la cour sont laissés au second plan, pour mieux découvrir celles du Baelmark.
Et là, autant l’affirmer haut et fort, si vous aimez l’atmosphère viking et, au hasard, le 13eme guerrier, ce roman vous ravira sans aucun doute ! Une plongée dans un monde et une culture parallèle retouchée et réussie, des dialogues et des situations qui sonnent juste, un suspense qui alterne âpreté et moment plus légers, souvenirs d’une jeunesse dorée…
Le destin croisé de celui qui dut devenir Pillard et de sa famille, la figure du père en tête, nous donne une histoire forte, prenante, et qui nous tient en haleine de bout en bout. Et le fantôme des Trois mousquetaires est d’autant moins gênant que cette fois, le parallèle est bien moins évident ! Pour ne pas dire complètement mis de côté. Ce dont, pour le coup, le lecteur n’a pas à se plaindre…

8.0/10

Discuter de Le Seigneur des terres de feu sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :