Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Le Labyrinthe de Pan


Le Labyrinthe de Pan

Titre VO: Pan's Labyrinth

ISBN : 978-274994042-7
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Cornelia Funke
Auteur : Del Toro, Guillermo (Proposer une Biographie)
Traducteur : Rosson, Christophe

Il était une fois…
Dans les contes, il y a des hommes et des loups, il y a des bêtes et des fées, il y a des enfants et des forêts.
Comme toutes les jeunes filles qui ont la tête pleine d’histoires, Ofelia sait tout ça. Alors quand elle rencontre son beau-père, elle voit tout de suite le capitán Vidal pour ce qu’il est, dans son uniforme immaculé et ses gants de cuir : un loup.
Mais rien ne peut la préparer à affronter la réalité hostile de la maison du capitán, au cœur d’une inquiétante forêt qui cache bien des secrets, dont un labyrinthe protégé par son terrifiant gardien. Là où la monstruosité et l’humanité se rencontrent, là où les mythes deviennent réalité.

Critique

Par Goldberry, le 05/01/2020

Un roman basé sur Le Labyrinthe de Pan, près de quinze ans après le film, en collaboration avec Cornelia Funke ? L’annonce d’un tel projet, à l’automne 2018, avait de quoi surprendre. Mais après tout, pourquoi pas ? L’univers du long métrage du réalisateur mexicain demeure toujours aussi fascinant au fil des visionnages et Funke est une autrice Jeunesse de référence. 
Le résultat s’avère conforme à ce que l’on avait pu imaginer depuis : une histoire joliment écrite, aussi douce-amère que le film, avec parfois de petits ajouts qui contribuent à étendre le labyrinthe mais surtout à creuser davantage les personnages, à leur donner plus de corps, Ofelia en tête, bien que pas seulement la jeune fille. L’atmosphère à la fois lugubre et énigmatique transparaît de façon tout aussi réussie qu’à l’écran. On regrette en revanche que certains de ces ajouts se retrouvent comme abandonnés en cours de route, laissant le lecteur tout aussi perplexe que devant son écran. Bien sûr, conserver une part de mystère est important, pour ne pas dire nécessaire. Mais là, certains éléments sont avant tout frustrants, car prometteurs puis délaissés. 
Toujours dans le petit jeu des comparaisons, le poids de l’histoire et de la magie se voit encore accentué dans le cadre du roman, apportant au récit une énergie vibrante et gratifiant les personnages, le faune en tête, d’une ambiguïté appréciable. Si l’on met de côté le capitaine Vidal, fidèle à son vis-à-vis sur pellicule.  
Grâce à des thématiques fortes portées par une plume de qualité, évocatrice mais sans en faire trop, tout comme aux portraits tout en finesse de ses personnages, Le Labyrinthe de Pan s’avère tout simplement poignant, et tout aussi fort que le film sur ce plan, tandis que l’imagination des deux artistes déjà cités est en prime mise en valeur ici par les illustrations d’Allen Williams, heureusement conservées dans cette version française. 
Des retrouvailles inattendues avec ce monde de contes de fées dignes des grands classiques, mais des retrouvailles et de nouveaux détours tout à fait estimables !

8.0/10

Discuter de Le Labyrinthe de Pan sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :