Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Kalix > La Loup-garou solitaire


La Loup-garou solitaire

Titre VO: Lonely Werewolf Girl

Tome 1 du cycle : Kalix
ISBN : 978-291635546-7
Catégorie : Aucune
Auteur : Martin Millar

Kalix a fui l’Écosse et se terre dans les faubourgs de Londres, poursuivie pour avoir agressé son père, le chef du clan Mac Rinnalck, le clan de loups-garous le plus puissant d’Écosse.
Dans sa fuite, Kalix ne peut guère compter sur les membres de sa famille qui se déchirent à l’aube d’une sanglante bataille de succession.
Entre un frère aîné qui la verrait bien morte, une soeur styliste obnubilée par les caprices de sa principale cliente - une reine des fées fabuleusement déjantée -, un autre frère secrètement transformiste et des cousines pop stars sur le déclin alcoolisées du matin au soir, Kalix ne peut compter pour survivre que sur ses forces, supérieures à celles des autres loups-garous, et sur les tubes des Runaways, qu’elle écoute en boucle à plein volume.
Pour se jouer des tueurs lancés à sa poursuite et des balles en argent qui fusent autour d’elle, Kalix reçoit l’aide d’alliés aussi originaux qu’inespérés sous les traits d’un couple d’étudiants désargentés.
Lune, brillante et dynamique, Daniel, mou et velléitaire, touchés par la détresse de la jeune Kalix, vont la prendre sous leur aile… et devoir affronter un monde dont ils n’auraient jamais soupçonné l’existence.
Comme dans Les petites fées de New-York, Martin Millar sait donner à ses personnages cette touche de sincérité qui les rend proches et réels.

 

Critique

Par Belgarion, le 11/01/2014

Avec la déferlante de la vague Bit-Lit et un attrait pour le fantastique en hausse, les parutions relatives aux vampires, aux loups-garous et autres créatures de la nuit sont légion. Il est donc d’autant plus difficile pour un cycle de se démarquer de ses concurrents et de happer l’intérêt du lecteur. C’est pourtant ce qu’a réussi à accomplir Martin Millar avec un style so british bien particulier, dans Kalix, la loup garou solitaire.
Ce livre à mi-chemin entre la fantasy urbaine, la satire sociale  et le fantastique a su tirer son épingle du jeu avec une prose simple mais percutante, de l’humour et des personnages attachants.
En effet, les aventures de Kalix mettent en scène une galerie de héros déjantés dans des situations improbables tout en conservant une noirceur certaine et une histoire habilement menée. Certes, le récit souffre ponctuellement de temps morts, connaît au début de quelques répétitions et ne s’affranchit pas d’un certain classicisme dans le traitement de l’intrigue et des créatures fantastiques. Mais grâce à sa plume alerte et incisive, Martin Millar déploie une histoire nerveuse tout en croquant avec délice un bande d’anti-héros charismatiques avec cette désinvolture et cette gouaille qui caractérisent une partie des jeunes auteurs britanniques.
C’est ainsi un vrai plaisir de suivre l’évolution des personnages, que ce soit avec Kalix, la louve garou névrosée solitaire dont le mal-être ferait passer Baudelaire avec son spleen pour un exubérant, Vex, l’insupportable et maladroite jeune élémentale de feu, ou encore le duo de louves garous alcooliques et chanteuses de métal à leurs heures en passant par Malvéria, la flamboyante et à première vue écervelée reine des élémentaux de feu adepte de mode. Le clan des loups garous écossais des MacRinnalch qui se situe au cœur de l’intrigue de ce premier tome donne également l’occasion de présenter des caractères originaux et hauts en couleur qui s’entredéchirent dans de meurtrières querelles familiales, tout en s’efforçant de survivre face au monde extérieur hostile.
Tous ces éléments concourent à donner un atmosphère particulière à ce premier roman du cycle qui incite à prolonger la découverte de ce monde empli de vie… et de mort.

7.5/10

Discuter de La Loup-garou solitaire sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :