Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Chroniques de Thomas Covenant > L'Arbre primordial


L'Arbre primordial

Titre VO: The One Tree

Tome 5 du cycle : Les Chroniques de Thomas Covenant
ISBN : 978-284228246-2
Catégorie : Aucune
Auteur : Stephen R. Donaldson

Thomas Covenant et Linden Avery ne peuvent lutter contre le fléau qui ravage le Fief. Ils partent à la recherche de l’Arbre primordial dans lequel ils espèrent tailler un nouveau Bâton de la Loi. En chemin, ils rencontrent les Géants partis en expédition afin de localiser la blessure de la Terre. Ils parviennent à les convaincre de mettre leur mission de côté pour les aider dans leur quête. Tout le monde embarque donc à bord d’un vaisseau de pierre en direction de l’île où vivent les Elohim, un peuple de faeries capable d’exaucer les souhaits les plus extravagants. Leurs recherches ne seront pas aisées, et les Ravageurs du Seigneur Turpide ne les aideront pas.

Critique

Par Gillossen, le 17/10/2009

Et de cinq pour la publication française ! Saluons tout d’abord pour cette fois Le Pré aux Clercs, qui maintient le rythme et semble bien décidé à mettre en avant l’œuvre de Stephen R. Donaldson, qui le mérite par ailleurs amplement.
Et avec ce nouveau roman, nous revoilà dans la fameuse catégorie du deuxième volume d’une trilogie. Mais l’auteur connaît les risques. Entre son sens du spectacle lors des séquences épiques et l’évolution des relations de notre duo vedette, on ne peut pas dire qu’il ne se passe rien ici et que la seule utilité de ce tome n’est autre que de nous promener jusqu’au début du troisième et dernier. Il faut dire que ce tome 2 - ou plutôt 5 - est précisément un peu plus tourné vers l’action que celui qui ouvrait cette deuxième trilogie, et que l’auteur sait faire toujours autant preuve d’une grande imagination pour nous entraîner à la suite de son héros.
Et il faut bien ça ! Car de ce point de vue, Thomas Covenant en lui-même n’a pas réellement changé. Heureusement, il se fait un peu moins présent, et surtout, Donaldson a trouvé avec le personnage de Linden Avery quelqu’un sachant offrir un véritable miroir à son personnage principal, leurs relations rebondissant souvent, et parfois même d’une page à l’autre. En cela, l’auteur a trouvé la parade pour éviter la redite.
Toutefois, cela n’empêchera pas le lecteur d’afficher deux petits regrets : tout d’abord, dans la première moitié du roman, on ne peut pas dire que, logique ou non, le rythme du récit soit particulièrement enlevé, alors que certaines choses s’y prêtaient pourtant. Soit, choix de l’auteur, qui se rattrape ensuite. Quant à la redite évoquée, elle se retrouve tout de même dans la menace sur les traces de nos héros. Donaldson emploie pour la troisième fois les mêmes ficelles, qui pourraient même prendre des allures de corde, sans le talent de plume de l’auteur.
Une continuation en beauté.

8.0/10

Discuter de L'Arbre primordial sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :