Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy > Narnia

Pullman s’en prend à Narnia

Par Foradan, le lundi 17 octobre 2005 à 13:39:16

Philip Pullman, le célèbre auteur d'A la croisée des mondes n'apprécie guère que Les Chroniques de Narnia occupent le devant de la scène, avec entre autres le film à venir, et le fait savoir haut et fort dans cet article !

La guerre sainte se profile sur l'épopée Narnia de Disney

Alors que le Royaume-Uni se prépare pour une superproduction cinématographique sur C.S. Lewis, une querelle a éclatée à propos de son message Chrétien.

Pour des millions de gens, Les Chroniques de Narnia sont un conte enfantin de merveille et de triomphe à présent transformé en un film qui pourrait pousser des millions d'enfants à lire. Pour d'autres, y compris l'auteur de fantasy renommé Philip Pullman, ce sont des histoires de racisme et d'une propagande religieuse à peine voilée qui corrompra les enfants plutôt qu'elles ne les inspireront.

D'une autre façon, une chose est certaine : ce Noël, et peut-être les 6 prochains, en fonction des suites, tout le monde parlera de Narnia. Disney est déjà au milieu de l'une des plus grandes campagnes marketing de l'histoire cinématographique récente. Il essaie d'attirer aussi bien la majorité des cinéphiles que les évangélistes Chrétiens, lesquels réagissent aux parallèles de C.S.Lewis entre ses personnages et la Bible. HarperCollins est disposé à publier 170 livres liés à Lewis dans plus de 60 pays, dont nombre d'ouvrages à thème Chrétien. Disney a engagé des groupes de marketing Chrétien pour véhiculer le film.

Pour Pullman, qui est un athée avoué et un critique de Lewis, ce sont des mauvaises nouvelles. Si la Disney Corporation veut vendre ce film comme une grande histoire Chrétienne, il leur faudra juste mentir à son sujet, dit Pullman à The Observer.

Pullman croit que les livres de Lewis dressent le portrait d'une version de la Chrétienté basée sur le combat martial, les peurs dépassées sur la sexualité et les femmes, et aussi d'une religion qui ressemble beaucoup à l'Islam en des termes ouvertement racistes.

Ce n'est pas tant la présence de doctrine Chrétienne que je réfute que l'absence de vertu Chrétienne. La plus haute vertu, nous l'avons par l'autorité du Nouveau Testament lui-même, est l'amour, et pourtant vous ne trouvez pas une seule trace de cela dans les livres, dit-il.

Les livres de Narnia, selon Pullman, contiennent un mélange irritant de préjugés racistes, misogyne et réactionnaire, mais d'amour, de charité chrétienne [il n'y à] aucune trace

Ce n'est certainement pas le point de vue de Disney. les producteurs exécutifs du film prévoient avec impatience de recréer le succès de l'an passé, la "biographie" de Jésus par Mel Gibson La Passion du Christ, laquelle fut bannie par les studios principaux et récupérée par les églises évangéliques. Le film avait alors assomé le monde en rapportant des centaines de millions de dollars en visant le marché Chrétien auparavant ignoré.

Déjà, les évangéliques américains se prépare à utiliser le film Narnia comme un outil de prêche. Un groupe nommé Catholic Outreach a annoncé que 150 coordinateurs à travers le pays pour aider la promotion du film. Il organise aussi des évènements d'avant première pendant lesquels des bandes annonces seront montrés au public de l'église et les producteurs du film parleront du projet.

D'autres groupes Chrétiens et des centres d'études apparaissent aussi derrière le film. Nous croyons que Dieu dira l'évangile de de Jésus Christ à travers ce film, dit lon Allison, directeur du Billy Graham Centre à Wheaton College, Illinois.

Ted Haggard, président de la National Association of Evangelicals, dit que le film est un moyen idéal pour apporter un message Chrétien aux gens qui n'auraient pas approché une église autrement. Voilà un autre outil que d'aucuns peuvent trouver efficace pour communiquer le message de Jésus à ceux qui ne répondraient pas aux autres présentations, dit-il.

Autant qu'une énorme force potentielle au guichet, , l'autre bénéfice possible de Disney est de soigner sa, longtemps troublée, relation avec la communauté évangélique d'Amérique. De nombreux groupes Chrétiens ont souvent boycotté la compagnie sur des prétextes tels que l'organisation de journées à thèmes spéciales pour les homosexuels à Disneyland. Mais dans la ruée vers Narnia (sur les écrans le 9 décembre), les leaders évangéliques ont été généreux dans leurs sermons sur la compagnie qu'ils ont souvent diabolisée.

Mais tout ne concerne pas Dieu. Les Chroniques de Narnia semblent offrir une "parfaite tempête" de combinaison de facteurs. Ayant le même attrait que La Passion pour les Chrétiens, il a aussi les effets spéciaux et l'attrait fantasy du Seigneur des Anneaux, le succès de Peter Jackson qui a aussi donné de nombreux Oscars. Ce film était aussi vu comme un énorme risque à l'époque, mais le résultat de Jackson confondit les critiques et prouva que les films de "Sword and Sorcery" pouvaient toucher l'or du cinéma.

Les bandes-annonces du premier film Narnia, intitulé The Lion, The Witch and The Wardrobe (NdT : L'Armoire Magique) d'après le premier livre des chroniques, a déjà attiré les comparaisons avec le style du Seigneur des Anneaux et sa présentation cinéma. Il a les mêmes thèmes puissants d'un nouveau monde, completé par des créatures fantastiques et d'époustouflantes scènes de batailles dans de superbes cadres.

L'élément final et crucial du planning de Disney est de transformer les films de Narnia en une franchise lucrative comme la série des Harry Potter. Lewis a écrit un total de sept livres de Narnia, et si le premier est un énorme succès les suites seront inévitables. Cela signifie qu'un nouveau film Narnia pourrait sortir à Noël, complété avec la panoplie de produits dérivés et de jouets rémunérateurs chaque année jusqu'en 2012.

Mais pendant que Disney a parié gros sur Narnia et attend maintenant le souffle court, il y a déjà un gagnant dans la saga. Le film, tout comme Le Seigneur des Anneaux, fut tourné en Nouvelle-Zélande, laquelle en récolte une aubaine pour le tourisme. A présent, les compagnies touristiques locales se préparent déjà à montrer aux visiteurs les lieux ou la scène de bataille capitale du film Narnia a été tournée.

Article originel, par Paul Harris


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :