Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

Rencontre avec Tony Valente

Par Guybrush, le samedi 17 décembre 2005 à 17:00:04

Tony Valente n'est autre que le jeune et brillant dessinateur de la bande dessinée Les 4 Princes de Ganahan, éditée chez Delcourt.
Alors que le second album de cette quadrilogie est paru il y a quelques semaines maintenant, avec un certain succès, Tony a bien voulu nous accorder quelques minutes de son temps pour discuter avec Elbakin.net !
Merci encore à lui.
Propos recueillis et mis en forme par Gillossen.

Interview de Tony Valente

A 21 ans à peine, vous avez déjà signé deux albums, vous connaissez Tarquin depuis des années... Vous considérez-vous encore comme un débutant ?
Ah, ça oui, je suis encore un débutant ! Par chance, je n'ai pas eu le tort de considérer la sortie de mon premier album comme un aboutissement, bien au contraire...D'autant qu'un tout premier album, c'est plein d'erreurs ! Il me faut à présent faire preuve de régularité et de constance pour ne pas être oublié du lectorat bd, donc tout reste encore à faire. Concernant Tarquin, sa rencontre m'a permis d'avancer plus vite que prévu. Il a repéré mes travaux lors d'un festival, quand j'étais encore ado, je devais avoir 14 ans. Il m'a par la suite un peu « drivé » comme on dit, c'est-à-dire que grâce à quelques bons conseils, il m'a permis de gagner en maturité au niveau graphique. Je lui dois beaucoup, d'autant que c'est la série « Lanfeust de Troy » qui m'a réellement donné envie de faire ce métier...
Quelles sont vos influences ? Comptent-elles toujours autant aujourd'hui ?
Comme je le disais, la découverte de Lanfeust a marqué un tournant pour moi. Mais j'étais amateur d'histoires dessinées depuis déjà tout petit ! Enfant, c'est le club Dorothée qui rythmait mes journées, j'ai longtemps eu pour idoles les héros de Dragon Ball Z. Je les dessinais à longueur de journée, ainsi que beaucoup d'autres personnages de manga. C'est donc le manga qui a bercé toute mon enfance, jusqu'à l'adolescence et la découverte de la série d'Arleston et Tarquin... Dès lors je me suis mis à m'intéresser de plus près à la production bd franco-belge et en parallèle, aux dessins animés. Disney, voilà une autre de mes influences majeures ! Je regrette qu'ils ne nous proposent plus que des films d'animation en 3D ... Puis dernièrement, je me suis remis aux mangas, avec des séries comme Naruto, 20th Century Boys ou encore les géniales séries animées Last Exile et Samuraï Shamploo. Ne cherchez pas de logique dans mes influences...
Les 4 Princes de Ganahan est-il votre premier projet soumis à un éditeur ?
Oui, c'est en effet le premier projet que j'ai soumis à un éditeur. J'ai eu la chance que ça se fasse assez facilement : je monte le projet avec Raphaël mon scénariste, on l'envoi et le lendemain même on reçoit un coup de fil de Guy Delcourt nous proposant de signer pour la série.
En quoi avez-vous progressé entre le premier et le second tome des 4 Princes de Ganahan ?
Tout d'abord, je pense avoir gagné en assurance. Lors de la réalisation du tome1, j'avais la ferme intention de faire des dessins justes et beaux dans chaque case, ce qui est réellement un tort. En bd c'est la narration qui prime et même si je le savais, je ne pouvais m'empêcher de faire autrement. Une fois que j'ai eu le premier album dans les mains, je me suis vraiment rendu compte de ce qui ne marchait pas du tout dans mes pages, et de ce qui marchait. Et bien souvent ce qui est fait dans l'empressement est assez efficace, ça va à l'essentiel. J'ai donc abordé le tome 2 conscient du fait qu'un bon dessin ne fait pas une bonne page. Je me suis moins pris la tête et du coup, j'y ai gagné aussi dans le dessin, c'est paradoxal...
Que représente la prise en charge totale de la couleur, avec ce second album ?
C'était un travail que je voulais assurer dès le départ en fait, mais par souci de régularité je me suis laissé convaincre qu'il fallait déléguer la couleur à une tierce personne...
Seulement à la fin du tome 1, ma coloriste a pris un peu de retard. Je lui ai donné un coup de main, j'ai réalisé la totalité des couleurs du dernier quart de l'album ; ce qui m'a permis de faire mes preuves en tant que coloriste .J'ai donc tout naturellement décidé de prendre le relais et de faire tout moi-même.
Et puis que pour le dessinateur et coloriste que j'étais, c'était toujours difficile de laisser du lest à Diane (la coloriste). Je lui envoyais sans cesse une tonne d'indication sur les couleurs à poser, et comme trop de contraintes limitent la part créative, je n'étais jamais complètement convaincu du travail fait sur mes pages.
Pouvez-nous nous décrire l'une de vos journées type à l'atelier ? Comment fonctionne votre duo avec Raphaël ?
Pour ces deux premiers tomes nous avons procédé d'une manière un peu particulière :
Bien que la trame de l'histoire des 4 tomes soit écrite depuis le début, Raphaël composait les différentes scènes en fonction de ce que j'avais envie de dessiner. Il n'écrit jamais rien sans m'en avoir parlé avant, c'est ainsi que notre collaboration fonctionne.
Concernant l'atelier, il n'y a pas de journées types, si ce n'est qu'elles commencent toutes à peu près à 8h30 pour finir après 19h, sans parler des week-ends...Ce lieu me permet de confronter mon travail avec d'autres personnes, ce qui m'enrichit beaucoup. Nous sommes six à travailler dans cet atelier (baptisé « l'Aquarium »): il y a Dab's, Serge Carrère, Simon Léturgie, et puis Thomas et Guillaume, deux dessinateurs qui préparent chacun leurs projets respectifs. Mais je travaille aussi chez moi, notamment pour la couleur...
Par rapport aux contacts avec les fans, quel est votre sentiment concernant les dédicaces ? Il s'agit bien sûr pour les auteurs de soutenir leur album, mais on imagine que ce n'est pas toujours pour autant une partie de plaisir...
Pour l'instant, les avis des lecteurs en dédicace sont très bons, encourageants, et je dédicace toujours beaucoup d'albums, ce qui est plutôt bon signe.
Et en réalité, même si c'est parfois fatiguant, c'est pour la plupart du temps beaucoup de bons moments, et c'est enfin un contact réel avec quelqu'un qui à lu notre travail ; travail réalisé en solitaire pendant des mois...ça fait du bien. De plus c'est un passage obligé pour nous les jeunes auteurs, pour défendre notre album face à la masse sans cesse grandissante de nouvelles sorties, alors autant essayer d' y prendre du plaisir.
Pour en revenir aux 4 Princes, une question assez légère, mais quel est le personnage que vous préférez mettre en scène ? Et pourquoi ?
Sans hésiter il s'agit de Filien. Tout d'abord c'est à mon avis celui auquel il est le plus facile de s'identifier. C'est d'ailleurs sûrement parce que je m'y identifie facilement moi-même que j'arrive à mieux le mettre en scène... Et puis c'est quand même celui qui m'offre le panel d'attitudes le plus large, et comme j'adore jouer sur « l'acting » des personnages, avec Filien je me régale !
Concernant la couverture du tome 2, il y eu un temps une version alternative proposée sur le site de Delcourt. Pourquoi ce changement, et cela arrive-t-il souvent ? L'éditeur a-t-il son mot à dire ? Personnellement, j'avoue que je trouvais celle du 1er album par exemple plus originale dans sa composition (même si peut-être moins aboutie).
La version du site n'était autre qu'une des nombreuses propositions de couvertures que j'ai faites à l'éditeur. Ils l'avaient choisie avant de recevoir celle que l'on peut voir sur l'album.
Le choix de la couverture s'effectue à plusieurs : les auteurs proposent des recherches ; recherches qui font l'objet de discussions plus ou moins faciles avec les éditeurs. Puis parfois, une proposition fait l'unanimité, ce fut le cas de la couverture définitive du tome2.
Le 3eme est quant à lui censé arriver dès juin prochain, et donc moins d'un an après le second. Cet écart plus faible qu'entre les deux premiers ne vous bouscule-t-il pas trop ?
Mauvaise information, le troisième volet débarquera en Août prochain.
Eh bien, merci à ma mémoire qui flanche !
C'est d'ailleurs noté à la fin du tome 2.
Exact. C'est sans doute mon impatience qui a joué sur mon subconscient.
Ca correspond en fait à mon rythme de travail : le premier est sorti fin octobre 2004, le second mi septembre 2005, le troisième est annoncé pour Fin Août 2006... Disons que quand je travaille vraiment, je peux aller très vite : le deuxième tome à été fini dans l'empressement, j'ai réalisé en un mois et demi 20 pages de dessin et 35 pages en couleurs ! Autant dire la moitié de l'album.
Donc on peut espérer voir le dernier volume de la série au printemps 2007.
Que pouvez-nous dire justement sur la suite des 4 Princes ? Une petite révélation ?
Ca va surprendre...
Nous allons mener les lecteurs de surprises en surprises, chacun des deux albums à venir apportera son lot de rebondissement. Il me tarde de voir la réaction des lecteurs après la fin du tome 3 !
Qu'aimeriez-vous faire une fois ce cycle terminé ? Explorer un autre genre que la fantasy ?
Après ce cycle, peut être un autre, qui sait ? Plusieurs pistes s'offrent à nous pour une éventuelle suite, à nous de décider si nous continuerons à raconter l'histoire des 4 princes...rien n'est encore décidé.
Sinon, personnellement je développe en parallèle deux autres projets sur lesquels je scénarise et je dessine. Des projets qui n'ont rien à voir avec de l'héroic-fantasy...Mais c'est encore trop tôt pour en parler !

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :