Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Protectorat de l'ombrelle > Sans âge


Sans âge

Titre VO: Timeless

Tome 5 du cycle : Le Protectorat de l'ombrelle
ISBN : 978-236051084-9
Catégorie : Aucune
Auteur : Gail Carriger

Une béatitude à peine troublée par la fréquentation de quelques loups-garous de la haute société et celle du second placard préféré d’un vampire, sans oublier un bambin précoce ayant des dispositions incontrôlables au surnaturel…
Mais Alexia vient de recevoir un ordre qu’elle ne peut ignorer. Avec mari, enfant et famille Tunstell au complet, elle embarque à bord d’un bateau à vapeur pour traverser la Méditerranée. Direction l’Égypte, une terre qui pourrait bien tenir en échec l’indomptable Alexia. Que lui veut la Reine vampire de la ruche d’Alexandrie ? Pourquoi un ancien fléau s’abat-il de nouveau sur le pays ? Et comment diable Ivy est-elle devenue du jour au lendemain l’actrice la plus populaire de tout l’Empire britannique ?

Critique

Par Gillossen, le 05/06/2013

Nouveau décor (en partie) mais pas de réels changements en vue pour cette nouvelle aventure d’Alexia.
On commence d’ailleurs à tourner un peu en rond du côté des chroniques : que dire de neuf ? Parvenus au tome 5, les amateurs de la prose de Gail Carriger sont déjà fans depuis bien longtemps de son humour, toujours aussi présent. Ils savent aussi que l’un des ingrédients majeurs de la réussite de l’aspect “lecture détente” de ces romans, c’est avant tout les interactions entre les (nombreux) personnages qui peuplent cet univers plutôt que par l’intrigue elle-même, finalement souvent secondaire.
C’est encore le cas ici, et peut-être même plus encore que précédemment. Après un début très réussi, l’auteur s’éparpille trop vite et son récit n’a rien de bien consistant à offrir. La sous-intrigue se déroulant à Londres par exemple ne vaut là encore que pour la relation entre les deux personnages mis en avant.
L’ensemble se suit toujours avec plaisir, mais on aurait aimé avoir plus de réponses. Trop de problématiques demeurent dans le flou et le lecteur doit se contenter de ses questions ou d’explications parfois sibyllines. Et d’autant plus quand il est tout de même question d’une conclusion !
Au bout du compte, on ne peut que se dire qu’il est préférable que Gail Carriger n’ait pas voulu dépasser les 5 volumes. De toute évidence, il lui aurait été très difficile de ne pas donner l’impression de tirer sur la corde, ce qui s’avère déjà presque le cas. Mais ne boudons pas notre plaisir pour autant et n’oublions pas qu’il est difficile de juger de ce tome 5 sans le remettre en perspective par rapport aux quatre autres.
Sous cet angle-là, Le Protectorat de l’Ombrelle restera une lecture plaisante mais dépourvue d’une folle ambition. Difficile cela dit de lui en tenir rigueur, car la série n’a jamais été conçue dans un tel but, ni maintenant, ni à ses débuts.

6.0/10

Discuter de Sans âge sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :