Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Les Veilleurs de Glargh


Les Veilleurs de Glargh

ISBN : 978-291562152-5
Catégorie : Aucune
Auteur : John Lang (Proposer une Biographie)

Dans la grande cité de Glargh, de fiers soldats font régner l’ordre. Mais parmi eux, l’unité Furets est considérée comme de la bleusaille incompétente. Autour de l’héritier d’une longue lignée de charcutiers, on trouve un ingénieur porté sur la bouteille, une amazone à la beigne facile, un médecin trop bavard, une Drow susceptible, un nobliau pistonné et même un Nain ! Puis voilà qu’on leur colle, en plus, une experte en magie dont personne ne sait quoi faire… Quand les Furets se voient confier une enquête sur un double meurtre, ils s’imaginent que leur chance a enfin tourné. Mais à mesure que les indices pointent vers des personnages puissants, ils commencent à douter. L’affaire ne serait-elle pas trop grosse pour eux ? À croire qu’ils ont été choisis exprès pour échouer ! Avec les événements curieux liés à l’apparition d’un démon géant dans le stade de Glargh, l’urgence du Conseil de Suak et une guerre naissante contre Gzor, les Furets risquent de crouler bientôt sous les problèmes.

Critique

Par Gilthanas, le 19/11/2019

Depuis près de vingt ans, John Lang n’a de cesse d’étoffer son univers né avec le Donjon de Naheulbeuk. Après la saga audio, les romans dérivés, le jeu de rôle, le jeu de plateau, les livres dont vous êtes le héros, il s’est peu à peu détaché de la compagnie des Fiers de Hache pour explorer d’autres facettes de la Terre de Fangh. C’est pourquoi il nous est proposé aujourd’hui de suivre les aventures des « Veilleurs de Glargh », aka la compagnie Furet de l’armée de Glargh, préposée à la surveillance urbaine. Cette compagnie hétéroclite, constituée de bras cassés, nous permet de voir une nouvelle fois le talent qu’à l’auteur pour créer des personnages atypiques, certes caricaturaux mais attachants. On retrouve quelques archétypes connus des fans, comme la barbare peu subtile ou le nain radin, mais les nouveaux visages, comme celui de l’elfe noire, Bertin-Renard le fantassin lourd au physique de poulet ou Gadin le narrateur (qui a quand même des airs de ranger de par son statut d’éclaireur) apportent un vent de fraîcheur certain.
On apprécie aussi l’enrichissement de l’univers, avec une description détaillée de Glargh et de sa société. Les personnages secondaires, qu’ils soient déjà connus des fans ou non, ont tous un petit quelque-chose qui prête à sourire. En bref, le lecteur habitué à l’univers de Naheulbeuk est là en terrain connu, et les Veilleurs de Glargh aura toutes les cartes en mains pour lui plaire.
Cependant, John Lang ayant voulu délaisser quelque peu le registre comique pour celui de l’enquête policière, le récit souffre de grosses longueurs qui gâchent l’immersion. L’enquête se traine, on décroche souvent, avant d’être rattrapé in-extremis par une blague qui fait mouche. En un mot comme en cent : on s’ennuie parfois. D’autant plus que la fin, trop précipitée, nous laisse sur notre faim (ah ah). La première chose qui vient à l’esprit une fois le roman refermé est : « Tout ça pour ça ? ». Les bons aspects du roman sont finalement occultés par ce sentiment de gâchis. On sent qu’une suite devrait voir le jour à plus ou moins long terme, mais ce roman d’introduction est tout simplement trop long, pas assez rythmé. C’est dommage car la nouvelle compagnie de héros est attachante, l’humour est présent et la balade dans Glargh et ses alentours vaut le détour. Mais la lecture se fait de manière poussive la plupart du temps, et on espère fortement que le rythme sera plus enlevé dans la future suite, au risque de nuire à la réputation de l’univers et de la licence…

6.0/10

Discuter de Les Veilleurs de Glargh sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :