Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Maître du temps > Le Maître


Le Maître

Titre VO: The Master

Tome 3 du cycle : Le Maître du temps
ISBN : 978-291437017-2
Catégorie : Aucune
Auteur : Louise Cooper

Dieu du Chaos prisonnier dans un corps humain, Tarod avait perdu son âme. Avec elle, pensait-il, il avait aussi perdu ses émotions, sa capacité de souffrir, d’aimer, d’espérer… Seule une femme pouvait lui prouver qu’il se trompait.
C’est pour cette femme, Cyllan, que Tarod a maintenant retrouvé le goût de l’existence… et le désir mordant de vivre. Mais dans un monde livré au fanatisme et à la guerre, où Tarod et Cyllan représentent le Mal absolu, où chaque habitant est un ennemi en puissance, comment survivre ? Où se cacher ?
Quand les Dieux de l’Ordre veulent vous détruire et les Dieux du Chaos vous manipuler, comment faire le bon choix ? Comment sauver une humanité qui ne veut plus de vous ?
Entre l’Ordre et le Chaos, la bataille finale a commencé…

Critique

Par Gillossen, le 15/04/2002

Dans ce troisième et dernier tome de la trilogie du Maître du temps, Louise Cooper nous invite à une course-poursuite effrénée jusqu’à l’Ile Blanche. Depuis que le Haut-Initié Keridil Toln a pris la décision d’en appeler à Aeoris lui-même, le temps presse pour Tarod et Cyllan. Si l’ancien amant de Shaska - le personnage féminin le plus abouti de la saga bien que caricatural par moments - veut empêcher que l’hystérie s’empare d’un monde livré à lui-même et croyant voir des serviteurs du Chaos partout, il lui faut prendre de vitesse ceux qui furent ses amis. La ruse, les coups-bas, les haines viscérales, les trahisons, mais également la loyauté ou l’amour, toutes les passions sont fatalement avivées par ce contexte.
L’auteur nous fait passer du point de vue d’un protagoniste à un autre avec justesse et profondeur, tout en sachant ménager le suspense nécessaire à un pareil épilogue. A ce titre, le final sur l’Ile Blanche est tout simplement palpitant. Et ce n’est pas un simili-happy-end qui semble presque incongru dans un contexte tel que celui-ci qui gâchera notre plaisir de lecture. Le Maître du temps est donc au final un cycle plaisant, dont on ne regrettera pas l’achat. Dans une veine différente de celle d’un Moorcock, moins désabusée, moins grandiloquente, mais plus mature qu’un Elric par bien des côtés, une passionnante lutte mettant aux prises l’Ordre et le Chaos, nous rappelant une fois de plus que rien ne vaut l’équilibre… Un dosage que Louise Cooper maîtrise bien quant à l’assaisonnement de ses ingrédients.

7.0/10

Discuter de Le Maître sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :