Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Le Dit de Sargas


Le Dit de Sargas

ISBN : 978-235408240-6
Catégorie : Aucune
Auteur : Régis Antoine Jaulin

Mythes et légendes des Mille-Plateaux
Voici recréée pour la première fois en français par Régis Antoine Jaulin, la grande épopée mythologique de la mystérieuse civilisation des Mille-Plateaux.
Nul ne sait si cette culture exista ou si elle fut inventée de toutes pièces par quelques aèdes des temps anciens comme divertissement des premiers princes. Leurs conteurs nous ont légué, par-delà les âges et les imaginaires, un ensemble de mythes qui frappent au cœur par la force tragique et la dimension universelle de leurs récits.

Critique

Par Atanaheim, le 04/03/2013

Le Dit de Sargas est un court texte, une novella, fruit d’une entreprise intellectuelle qui apparaît pourtant assez vaste.
Il y a un peu des contes philosophiques de Voltaire dans le travail de Régis Antoine Jaulin. On y retrouve notamment cette volonté de produire un texte à la fois intelligent et amusant. Il aurait sans doute eu sa place dans les salons de Madame du Deffand. Mais réduire Le Dit de Sargas à un simple exercice intellectuel ou à une badinerie serait une erreur.
Nous tenons ici une véritable petite histoire, de celle qu’on se raconte pour repousser la hache du bourreau, telle la Shéhérazade des Mille et une nuits.
D’ailleurs, le récit commence un peu de la même manière que pour l’épouse du roi Shahryar. En effet, Sargas débute la narration de cette saga des Hommes et des Dieux pour éviter le courroux de Baten Kaitos, l’autre personnage important de la novella. D’ailleurs, les inspirations persanes et indiennes se retrouvent jusque dans la façon dont la genèse du monde nous est contée, dans l’interaction des divinités entre elles et avec leurs créations. Comme dans les récits mythologiques les plus célèbres, les émotions connaissent peu de demi-mesures, peu de nuances. Les protagonistes sont souvent emportés par leurs sentiments. L’importance de la généalogie des personnages et de leur ascendance divine contribue également à donner l’impression d’être en présence d’une véritable légende qui aurait traversé les siècles. L’ajout des très belles et bien senties illustrations de Lionel Richerand, résolument religieuses et (faussement) naïves, va également dans ce sens.
La véritable faiblesse du livre est peut-être sa longueur. On aurait aimé en lire plus, et, même si on se doute que davantage de détails auraient pu nuire à l’aspect “légende orale millénaire”, c’est le genre de défi qu’on aurait aimé voir relevé par l’auteur. La tâche était déjà colossale mais nous avons confiance en l’érudition de Régis Antoine Jaulin pour que la suite qu’il envisage soit encore plus plaisante et démesurée !

7.5/10

Discuter de Le Dit de Sargas sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :