Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Trilogie de Bartiméus > La Porte de Ptolémée


La Porte de Ptolémée

Titre VO: Ptolemy’s Gate

Tome 3 du cycle : La Trilogie de Bartiméus
ISBN : 978-222615926-7
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Jonathan Stroud

Londres, ville des sorciers, est en proie aux grèves et aux émeutes. Humains et démons en ont assez d’être asservis aux magiciens dédaigneux qui les exploitent et les humilient. Mais cette grande révolution pourrait bien tourner à l’apocalypse.
Nathaniel, le jeune magicien ambitieux, Bartiméus, le djinn sarcastique, et Kitty, la résistante, sauront-ils surmonter leurs dissensions et unir leurs forces pour sauver Londres ?

Critique

Par Luigi Brosse, le 16/12/2005

La fin d’un cycle c’est un peu comme une pizza, ça peut vous rester sur l’estomac ou au contraire vous inviter à vous resservir. Il s’agit donc d’un instant crucial dont dépend le sort du monde. Cette trilogie-ci ne fait pas exception car, si vous avez lu le résumé, l’avenir s’annonce sous de noirs auspices. Jonathan Stroud sera-t-il assez fort pour une fois encore faire prendre la mayonnaise ? Arrêtons-là ces considérations culinaires et entrons donc dans le vif du sujet.
Le vif du sujet, c’est comme cela que l’on pourrait qualifier ce tome. Fini les explications et autres atermoiements, place à l’action avec un grand A. La tension monte du début jusqu’à la fin du livre. Et c’est vraiment le cœur battant que l’on parcoure les 500 pages de ce roman, en refusant de s’arrêter avant d’avoir tourner la dernière page. Tous les fils de l’intrigue sont réunis une dernière fois pour un climax digne des meilleurs cycles. La fin se fait dans les règles de l’art, éclaircissant les derniers points obscurs.
L’un des reproches du tome précédent concernait le peu de relief des personnages humains. C’est oublié à présent, trois années sont passées. Nos deux protagonistes ont mûri, se sont endurcis. Si le manque de vitalité du tome précédent nous cantonnait à un rôle purement passif, l’amplitude nouvelle des héros ne peut que nous impliquer dans le déroulement de l’action.
On retrouve Nathaniel inventif, animé par une volonté forte, libéré du joug que sa fonction faisait peser sur lui. Kitty a profité de sa “mort” pour reprendre du service comme agitatrice publique, jouant sur plusieurs tableaux en même temps. Et le mystérieux commanditaire qui tire les ficelles dans l’ombre depuis le début s’apprête à jouer son dernier coup. L’inventivité dont fait preuve Stroud à cette occasion réjouira même les plus sceptiques d’entre vous.
Et pour finir, revenons sur le personnage de Bartiméus. La trilogie est bien digne de porter son nom car il s’agit vraiment du point fort de cette œuvre. Si son apparition était limitée précédemment à un rôle burlesque, il s’ajoute à présent une dimension dramatique réellement intéressante et profonde. En effet, parallèlement à l’histoire principale, des passages de la relation Bartiméus / Ptolémée sont intercalés. Et loin d’être un gadget, ces extraits donnent véritablement une noblesse au personnage du djinn.
Pour autant peut-on se laisser aller à dire que ce livre est exceptionnel ? Sans doute pas, il manque un petit quelque chose, un je ne sais quoi, un brin de maturité (la fin fait bien des efforts en ce sens pourtant) pour que l’on puisse crier au génie. Il n’empêche que le tout constitue une valeur sure de la Fantasy pour enfants, digne de concurrencer un Artemis Fowl ou un Harry Potter.

8.5/10

Discuter de La Porte de Ptolémée sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :