Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Donjon de Naheulbeuk > La Couette de l'oubli


La Couette de l'oubli

Tome 1 du cycle : Le Donjon de Naheulbeuk
ISBN : 978-291562122-8
Catégorie : Aucune
Auteur : John Lang (Proposer une Biographie)

Alors qu’ils croyaient pouvoir enfin se séparer, les aventuriers se retrouvent une nouvelle fois plongés dans les ennuis jusqu’au cou. Pour éviter d’être écartelés par les fonctionnaires de la Caisse des Donjons - et un peu aussi pour sauver le monde, tant qu’à faire - ils n’ont d’autre choix que de partir à nouveau sur les routes. Mais le moment est des plus mal choisis : un incroyable désordre règne en terre de Fangh ! Des centaines de cultistes se font la guerre au nom de leurs dieux. Les Oracles envoient tous les baroudeurs du pays fouiller la même tour, tandis que des espions sèment la panique dans la grande cité de Glargh en y colportant n’importe quoi… La compagnie continue malgré tout sa course au troisième niveau, à l’objet magique et aux épées géantes. En déjouant de manière grotesque les pièges qui les attendent, mais aussi en endurant les récits elfiques et les blagues naines.

Critique

Par Gillossen, le 05/08/2008

Après le feuilleton online et audio qui lança le phénomène (au début du siècle, déjà, voilà qui ne nous rajeunit pas !), puis la BD, John Lang passe à la vitesse supérieure avec une troisième saison de son Donjon de Naheulbeuk qui se voit cette fois publier sous la forme d’un roman.
Evidemment, on ne change pas une formule qui gagne. Seul réel changement : la plume de l’auteur, qui cette fois n’est pas « seulement » dialoguiste ou scénariste. À partir de là, on serait presque tenté de dire qu’il faudrait deux critiques pour un tel ouvrage (et de fait une double notation). Si vous êtes déjà un amateur de Naheulbeuk, si vous attendiez la suite avec une impatience croissante… Difficile d’imaginer que ce roman ne puisse pas vous plaire, voire vous ravir ! Si l’auteur ne dispose visiblement pas d’une plume renversante, il ne cherche pas à jouer sur ce registre, celui du style et de la mise en valeur de son intrigue.
Dans le cas d’un lecteur qui ne connaîtrait pas du tout le donjon et ses représentants, on peut toujours se raccrocher au récit qui nous est présenté et prendre ainsi le train en marche, sans trop de cahots. Bien entendu, ce serait manquer un certain nombre de clins d’oeil ou ne pas saisir tout le sel de certains gimmicks.
Et puis, on peut également ne pas du tout adhérer à l’humour choisi, aux « rebonds » de l’avancée de l’intrigue, à des gags qui passent mieux visuellement ou bien à l’écoute, grâce aux voix. Et si, même sous la forme de feuilleton audio, Naheulbeuk vous a toujours laissé insensible, il en sera assurément de même cette fois-ci.
De fait, entre un bon 8 qui ferait plaisir aux fans et un 4 que l’on trouverait presque gentil pour ceux qui se désolent devant le phénomène en considérant son succès comme totalement incompréhensible étant donné le matériau de base, contentons-nous de couper la poire en deux avec un petit 6 !

6.0/10

Discuter de La Couette de l'oubli sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :