Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > L'Héritier du Roi Arthur


L'Héritier du Roi Arthur

ISBN : 978-237910052-9
Catégorie : Jeunesse
Auteur/Autrice : Crapez Bertrand

Le royaume de Logres court un grave danger.
Le roi Arthur est devenu trop vieux. Ses chevaliers ont disparu. Merlin a perdu ses pouvoirs et Galaad a soif de vengeance ! Kadfael, le jeune protégé de Merlin et fils de Perceval le Gallois, va tenter l’impossible pour trouver le Graal, protéger Excalibur et rendre au royaume sa splendeur perdue. Aidé de son vieux maître, d’un nain bougon et d’Adélice, une fée aussi courageuse que troublante, il sera confronté à des situations plus périlleuses les unes que les autres. Hommes, fées et nains devront s’allier pour éviter la destruction de leur monde.
Réussiront-ils à vaincre Vikings, dragons, banshees et trolls à la solde de Galaad, le chevalier félon ? 

Critique

Par Gilthanas, le 30/04/2021

Le mythe arthurien constitue, même de nos jours, un vivier important et presque inépuisable, pour les auteurs de fantasy. Rarement mythe n’aura été autant réécrit ou revisité. La légende arthurienne aura donné des œuvres devenues aujourd’hui des classiques, comme Les Dames du Lac de Marion Zimmer Bradley ou La Quête du Roi Arthur de Terence Hanbury White. C’est d’ailleurs dans la veine de l’auteur de « L’épée dans la pierre » que l’on peut classer Bertrand Crapez.
L’auteur nordiste nous livre avec ce premier tome de sa trilogie « L’héritier du Roi Arthur » non pas une réécriture du mythe arthurien, mais plus ce que l’on pourrait qualifier d’une appropriation du matériau originel, afin de créer un univers original, qui mélange allégrement différentes légendes, sources d’inspirations et mythologie.En effet, on découvrira au fil des pages des chevaliers, mais aussi des féés, des nains, des vikings, des banshees et autres dragons. En plus de la légende arthurienne, l’auteur s’est inspiré d’autres récits, notamment le Seigneur des Anneaux ou le monde de Donjons et Dragons. Il est d’ailleurs amusant de chercher les nombreux clins d’œil à ces ouvrages dans le texte. 
Car loin d’être un simple plagiat d’œuvres existantes, Bertrand Crapez nous offre ici une œuvre originale, qui ravira certainement le public ciblé : celui des adolescents qui découvrent le genre, et que veulent une aventure épique, enlevée, nerveuse. 
En effet, le rythme est soutenu, les péripéties s’enchainent, et la langue du texte (n’oublions pas que l’auteur enseigne le français) est savoureuse. Côté personnages, on retrouve les archétypes classiques : l’orphelin au destin royal, le vieux sage qui le guide, sa dulcinée qui ne l’apprécie pas mais tombe finalement amoureuse de lui, un compagnon humoristique, des méchants très méchants et des seconds rôles sympathiques (le capitaine centaure ou le brigand-archer) qui serviront de variable d’ajustement scénaristique.
Le mélange des genres est efficace, on se prend au jeu des aventures de Kadfael, on apprécie que Merlin joue plus le rôle de conseiller/guide que de magicien trop puissant (riche idée que de le priver de ses pouvoirs au tout début du récit) et qui a un destin très intéressant pour la suite de la trilogie, l’utilisation de personnages secondaires du mythe arthurien enrichit le dramatis personae intelligemment.
Bien entendu, vu le public ciblé, un lecteur habitué à la fantasy risque de ne pas y trouver son compte, et les esprits chagrins verront du plagiat là où il s’agit clairement de clins d’œil et d’hommages aux classiques du genre. La quête, linéaire, n’est pas exempte de défauts et de deus ex-machina qui, s’ils fluidifient le récit, contribuent aussi à le lisser. On regrettera aussi que certains personnages ne soient que trop peu développés.
Mais si vous cherchez une lecture pour vous détendre, pour retrouver la magie de vos premières lectures fantasy (si vous avez commencé par La Belgariade, Le secret de Ji ou L’Arcane des épées, c’est parfait !) ou pour faire découvrir le genre à votre neveu/nièce/enfant, c’est un récit qui est fortement conseillé.
Reste à savoir ce que nous réserve la suite, car comme toute histoire de fantasy classique, celle-ci se décline, rappelons-le, en trilogie !

7.0/10

Discuter de L'Héritier du Roi Arthur sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Soutenez l'association

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :