Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Gotrek - Tueurs de Gitz


Gotrek - Tueurs de Gitz

ISBN : 978-178030568-4
Catégorie : Aucune
Auteur/Autrice : Darius Hinks (Proposer une Biographie)

Bien décidé à se débarrasser de la rune de Fyreslayer incrustée dans sa poitrine, Gotrek Gurnisson, le plus grand Tueur ayant jamais vécu, se rend dans les tréfonds de l’étrange royaume alchimique de Chamon. Au moyen de leur mystérieuse étherscience, les Kharadrons de Barak-Urbaz proposent une issue à la quête de Gotrek. Or, la Mauvaise Lune se lève et des Gitz meurtriers menacent de détruire le stratoport, aussi Gotrek se confronte-t-il aux plus vieux ennemis de son peuple, les peaux-vertes. Alors que Maleneth Sorcelame, sa compagne de route aelfique, s’efforce de le garder en vie, Gotrek se jette tête baissée dans un affrontement qui va l’emmener dans les tréfonds moites des champignonnières de l’Asile de Skragrott.

Critique

Par Gilthanas, le 02/09/2021

Toujours vivant, toujours debout. Tel le Renaud des Royaumes Mortels, Gotrek Gurnisson ne semble pas décidé à faire face à son destin, à savoir rencontrer une mort glorieuse au combat. Après avoir mis à mal une cour de Mangechairs (les nouvelles traductions françaises des noms d’armées d’Age of Sigmar sont, à mon avis, une belle réussite), le voilà qui s’attaque cette fois aux Vils du Fielobscur (Gloompsite Gitz en VO), gobelins shootés aux champignons.
Comme dans le tome précédent, l’intrigue reste simple (la bagarre !) mais l’intérêt du roman n’est pas vraiment là. C’est dans la présentation des deux factions ici opposées que le lecteur trouvera son compte, et prendra plaisir à la lecture.
D’un côté les Suzerains Kharadrons, nains steampunks se déplaçant à bord de bateaux volants, et maitrisant une technologie éthérique. Ces lointains descendants de Grungni, marchands capitalistes à l’extrême (le moindre service se monnaye, et tout a un prix à leurs yeux), voient leurs routes commerciales menacées par la Mauvaise Lune, qui arrive bientôt à son point le plus haut dans le ciel. C’est ce signal qu’attendent les gobelins pour lancer leur attaque finale sur Barak-Urbaz, la capitale kharadronne.
De leur côté, les Vils du Fielobscur vivent en symbiose avec les champignons les plus loufoques, qui se nourrissent d’eux tout en les rendant plus forts. C’est notamment le cas pour leurs chamanes, qui, pour organiser un coup d’état et renverser le Roi Loufdingue, ont prévu d’enlever Maneleth afin de provoquer la venue de Gotrek dans leur antre. Se faisant, aidés de la magie néfaste de leur déesse la Mauvaise Lune, les chamanes pourront s’emparer de la rune de puissance sise dans le torse du tueur nain, et prendre le pouvoir.
Sans surprise, ce sont les parties mettant en scène les gobelins qui sont les plus divertissantes. L’humour, pour peu qu’on y soit réceptif, fait souvent mouche. Les « interludes » qui montrent l’influence grandissante de la Mauvaise Lune sur les autres peuplades de la région sont très enrichissantes, et montrent des aspects de l’univers d’Age of Sigmar encore trop peu explorés.
Tout ceci contribue à former un roman solide, sans grande surprise certes, mais avec un véritable intérêt pour qui s’intéresse aux Royaumes Mortels. Gotrek est toujours aussi attachant et têtu ; Maneleth ne remplacera jamais Félix mais commence à se faire une place dans la saga, et Trachos l’Eternel de l’Orage est un rappel constant, comme on l’apprend souvent trop tard, que la liberté n’est pas gratuite.
Les fans apprécieront, les autres peuvent se laisser tenter, car, nonobstant quelques rappels au Vieux Monde et quelques facilités d’écriture, ces nouveaux romans de Gotrek constituent une très bonne porte d’entrée à l’univers d’Age of Sigmar.

6.5/10

Discuter de Gotrek - Tueurs de Gitz sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :