Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Ézoah > Ézoah


Ézoah

Tome 1 du cycle : Ézoah
ISBN : 978-291075333-7
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Bertrand Ferrier
Auteur : Maxime Fontaine

Du haut de son donjon délabré, le vieux Gardien n’en peut plus. Ses mondes tombent en ruine. Sa mémoire se détraque. Il ne lui reste qu’une chose à faire : rêver.
Et Ezoah dans tout ça ? La voilà qui court à perdre haleine sous une pluie de couleurs. Si elle ne rejoint pas le Gardien avant qu’il ne se réveille, les mondes disparaîtront, et elle avec !
Aventure, humour et magie : des ingrédients de rêve pour le premier tome d’une trilogie de cauchemar…

Critique

Par Gillossen, le 02/01/2006

Nouveau roman Intervista inaugurant la collection Cinémascope, destiné à être adapté au… cinéma si le succès en librairies est conséquent, la trilogie mettant en scène la jeune Ezoah semble donc d’ores et déjà disposer d’un plan promotionnel bien établi, avec les dates des tomes 2 et 3 arrêtées longtemps à l’avance (juin et décembre 2006 pour tout vous dire).
Rien que la couverture entretient un rapport évident avec les fameux Minimoys de Luc Besson… Et l’on découvre donc un prologue, qui tout en s’adressant aux jeunes lecteurs, n’est après tout pas si éloigné des standards de n’importe quel roman de fantasy classique. Arrive Ezoah, petite fille mexicaine projetée depuis l’Espagne dans une nouvelle dimension, dépendant elle aussi du Gardien, et là, les choses retombent : l’humour devient omniprésent sans faire toujours mouche (usage de formules/tics de langage devenant rapidement répétitifs…), les personnages s’amoncellent sans avoir le temps d’être creusés un tant soit peu pour beaucoup d’entre eux, et le rythme s’accélère, sans laisser l’intrigue s’installer pleinement, tant certains rebondissements semblent avoir été ajoutés sans réel impact sur le scénario, même en temps que simple sous-intrigue.
Forcément, Alice au pays des merveilles est une référence, mais Ezoah, malgré une poignée de trouvailles sympathiques (les pluies de couleurs, le personnage de Sven, une certaine ironie par moments dont on se demande si elle sera bien captée par sa cible principale, les enfants de 12 ans…), ne risque pas de devenir un classique. Simplement un produit bien ficelé, aussi sympathique qu’il peut être irritant, mais par trop anecdotique pour se distinguer de la masse, en dehors de son “plan média”.
On espère que la suite sera plus posée et choisira de façon plus marquée la qualité de son inventivité plutôt que la quantité !

6.5/10

Discuter de Ézoah sur le forum.



Auteurs



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :