Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Trilogie de Septenaigue > Enfant de la prophétie - 1


Enfant de la prophétie - 1

Titre VO: Child of the Prophecy

Tome 5 du cycle : La Trilogie de Septenaigue
Partie 1 de " Child of the Prophecy"
ISBN : 978-284172552-6
Catégorie : Aucune
Auteur : Juliet Marillier

 « Tu iras à Septenaigue, Fainne. J’attendais que tu sois prête. Tu achèveras ce que j’ai commencé. Tu remporteras la victoire qui m’a longtemps été refusée. Ils tomberont ensemble, le peuple de Septenaigue et son ombre de l’Autre Monde. Telle est ta mission. »

Critique

Par Gillossen, le 19/11/2011

Nonobstant le découpage renouvelé de l’Atalante (sur lequel nous n’allons pas une fois de plus nous appesantir même s’il est tout à fait normal de le signaler…), La Trilogie de Septenaigue se conclut enfin… en six tomes donc. Bref.
Autant le dire tout net, les deux volumes en question ici sont dans la ligne droite des précédents par bien des aspects. Une intrigue qui avance patiemment (du moins, dans un premier temps), des personnages creusés, une ambiance avant tout… La qualité de l’écriture de Juliet Marillier est toujours aussi évidente.
Toutefois, on peut noter une certaine altération de l’atmosphère de l’ensemble, avec un virage plus sombre assez prononcé et ce sans attendre. Il faut dire que l’on approche évidemment de la conclusion. Telle la brume résistant aux premiers rayons du soleil, les zones d’ombres et de gris se font plus nombreuses ici, en particulier au second plan.
Un véritable plus, d’autant que l’auteur n’hésite pas, une fois encore, à confronter ses personnages à des émotions parfois tout aussi noires, le tout sans jamais perdre de vue son objectif final, à travers le prisme de la légende. Et au bout de plusieurs centaines de pages, ses personnages, justement, ont acquis une belle épaisseur, même s’il faut cette fois un peu de temps pour se faire à Fainne, notre nouvelle héroïne, au caractère une fois encore bien trempé. Ce qui n’empêche pas la présence de failles sur lesquelles l’auteur insiste de façon plus marquée que du temps de Sorcha et Liadan. Sans compter l’utilisation de ressorts un peu faciles, notamment dans la relation Fainne / Darragh.
Finalement, c’est surtout le deuxième volume qui pâtit du découpage de l’éditeur, car cette seconde moitié fait alors ressortir les deux seuls vrais défauts du tout : une certaine précipitation qui apparaît évidemment liée à un final quelque peu précipité. Un final qui d’ailleurs tranche assez nettement avec l’ensemble, à la hauteur de la trilogie. Les intentions de l’auteur restent finalement relativement floues et cela entraîne une légère distance avec les personnages, constat regrettable.
Mais pas de quoi remettre en cause notre plaisir de lecture et notre assurance d’avoir affaire à une jolie trilogie à la partition finalement exécutée.

7.0/10

Discuter de Enfant de la prophétie - 1 sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :