Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Les Chroniques de St Mary

Les Chroniques de St Mary

Titre VO: The Chronicles of St Mary's (Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Taylor Jodi
Les Chroniques de St Mary

Un Monde après l'autre

La jeune historienne Madeleine Maxwell vient de terminer brillamment ses études et s’apprête à passer un entretien à l’institut St Mary. Mais en pénétrant dans l’enceinte de ce centre de recherche historique, Max comprend très vite que celui-ci ne ressemble à aucun autre. Derrière la façade très académique de l’institut St Mary, les équipes d’historiens, de techniciens, de chercheurs ont découvert le secret du voyage dans le temps. Ici, les historiens n’étudient pas seulement le passé, ils le visitent… Max comprend très vite les possibilités qui s’offrent à elle. De la disparition de Pompéi aux tranchées de la Première Guerre mondiale, du grand incendie de Londres à la destruction de la bibliothèque d’Alexandrie, la jeune historienne va revivre d’extraordinaires événements. Alors qu’au sein de l’institut naissent des enjeux de pouvoir…

Les Chroniques de St Mary

A Symphony of Echoes

Max and company visit Victorian London in search of Jack the Ripper, witness the murder of Archbishop Thomas Becket in Canterbury Cathedral, and discover that dodos make a grockling noise when eating cucumber sandwiches. But they must also confront an enemy intent on destroying St. Mary’s—an enemy willing, if necessary, to destroy history itself to do it.

Les Chroniques de St Mary

A Second Chance

It seems nothing can go right for Max and her fellow historians. The team confronts a mirror-stealing Isaac Newton and later witnesses how the ancient and bizarre cheese-rolling ceremony in Gloucester can result in CBC: Concussion By Cheese.
Finally, Max makes her long-awaited jump to Bronze Age Troy, only for it to end in personal catastrophe. And just when it seems things couldn’t get any worse, it’s back to the Cretaceous Period to confront an old enemy who has nothing to lose.

Les Chroniques de St Mary

A Trail Through Time

Max and Leon are reunited and looking forward to a peaceful lifetime together. Sadly, that doesn’t even last until lunchtime.
The action races from seventeenth-century London to Ancient Egypt and from Pompeii to fourteenth-century Southwark as the historians are pursued up and down the timeline, playing a perilous game of hide-and-seek before seeking refuge at St. Mary’s—where new dangers await them. Overwhelmed, outnumbered, and with the building crashing down around them, will this spell the end of St. Mary’s ?

Les Chroniques de St Mary

No Time Like the Past

St. Mary’s has been rebuilt, and it’s nearly back to business as usual for the history department. Except for the visit to St. Paul’s Cathedral with a seventeenth-century ghost that only Mr. Markham can see. And getting trapped in the Great Fire of London. And an unfortunately-timed vacation at Thermopylae that leaves the fate of the western world hanging in the balance.
Actually, that sounds quite like business as usual for Max and the gang.

Les Chroniques de St Mary

What Could Possibly Go Wrong ?

Max is back, with a new husband, a new job, and a training regime that cannot fail … to go wrong. Take one interim chief training officer, add five recruits, and mix with Joan of Arc, a baby mammoth, a duplicitous Father of History, a bombed rat, Stone Age hunters, a couple of passing policemen who should have better things to do, and Dick the Turd. Stir well, bring to a boil—and wait for the bang !

Les Chroniques de St Mary

Lies, Damned Lies, and History

“I’ve done some stupid things in my time. I’ve been reckless. I’ve broken a few rules. But never before have I ruined so many lives or left such a trail of destruction behind me.”
As Max would be the first to admit, she’s never been one for rules. But in Lies, Damned Lies, and History, she’s gone too far and now everyone is paying the price. Grounded until the end of time, how can she ever put things right ?

Les Chroniques de St Mary

And the Rest Is History

You think you’re having a bad day? Max is trapped in the same deadly sandstorm that buried the fifty thousand-strong army of the Pharaoh Cambyses II, and she’s sharing the only available shelter for miles around with the murdering psychopath who recently kidnapped her and left her adrift in time.
She’s no safer at St. Mary’s. Tragedy strikes—not once, but several times—and with no Leon, no Markham, and no Peterson at her side, Max’s personal life slowly begins to unravel. From the Egyptian desert to the Battle of Hastings, and from Bayeux Cathedral to the Sack of Constantinople, Max must race through time to save the ones she loves.

Les Chroniques de St Mary

An Argumentation of Historians

From Tudor England to the burning city of Persepolis, from a medieval St. Mary’s under siege to Victorian Rushford and a very nasty case of gaol fever, Max is struggling to keep her private life intact. There’s an ambitious programme hindered by giant teapots, plus Mrs. Midgely’s objection to dead hamsters in her airing cupboard, and Mr. Markham’s stubborn refusal to reveal his exact marital status. 
And as if that’s not enough―the unfortunately not leprosy-laden Malcolm Halcombe is back. Admittedly, none of this is the most secure platform from which to launch an initiative to bring down the renegade Clive Ronan, but hey―what’s the worst that could happen ?


Critique

Par Saffron, le 18/04/2018

La plupart du temps, s’effacer derrière un joli « on » bien neutre et respecter une relative objectivité lors de l’écriture d’une chronique (que l’on ait aimé l’ouvrage ou pas) n’a rien de sorcier. Et puis un jour vient forcément la chronique coup de cœur, celle où le « je » est inévitable et où tous les superlatifs de la langue française risquent de faire une apparition. Vous vous en doutez sans doute un peu après une introduction pareille, mais la chronique qui suit est de celles-là.
Imaginez que, dans un futur proche, l’humanité ait percé les secrets du voyage dans le temps et qu’un institut de recherche mette cette technologie à profit pour « étudier les grands événements de l’Histoire en situation contemporaine ». C’est le point de départ des Chroniques de St Mary, une série actuellement composée de neuf romans et d’une dizaine de nouvelles en langue anglaise, accessible aux lecteurs francophones depuis début 2018 (le premier tome, Un monde après l’autre, est sorti de ce côté de la Manche en février).
Dénichée par hasard au détour d’une recommandation Amazon, St Mary est une série dont le succès s’est construit par le bouche-à-oreille, à coups de critiques Goodreads dithyrambiques et de commentaires à 5 étoiles sur les sites de vente en ligne. Une quasi-unanimité qui a de quoi surprendre, surtout sur la durée – mais il suffit de se plonger dans le dramatis personae du premier tome pour se ranger à l’avis général et se mettre à rêver d’un CDI d’historien au sein de l’Institut.
La série repose avant tout sur une galerie de personnages touffue et particulièrement haute en couleurs, les individus sensés et rationnels n’étant pas vraiment encouragés à franchir les portes de l’établissement. En tant que narratrice et principale victime de la loi de Murphy qui semble s’acharner sur St Mary, Max tire évidemment son épingle du jeu, mais ses collègues ne sont pas là pour faire de la figuration. Direction, personnel médical, techniciens, sécurité, costumiers et, bien sûr, historiens ont tous un rôle à jouer dans la bonne marche de l’Institut, et l’auteure a un don pour rendre ces joyeux doux-dingues aussi attachants et familiers que de vieux copains d’école. Autant dire que les disparitions plus ou moins accidentelles qui émaillent la série n’en sont que plus douloureuses…
Côté recherches historiques, Jodi Taylor (attention à ne pas vous égarer du côté de l’actrice de films pour adultes du même nom au détour d’une recherche Google !) est particulièrement bonne élève, au point que l’on se demande parfois si elle-même ne disposerait pas d’une capsule temporelle. Vous êtes-vous jamais demandé comment le coup du cheval de Troie avait pu fonctionner ? Ce qui était advenu de Richard III après la bataille de Bosworth ? Ou à quoi ressemblait vraiment Cléopâtre ? Entre faits avérés et extrapolations diablement crédibles, l’auteure nous plonge véritablement au cœur de l’Histoire et nous fait vivre les grands événements qui ont marqué l’humanité comme si nous y étions.
Le voyage dans le temps est un exercice risqué, ne serait-ce qu’en raison du débat insoluble qui oppose partisans des univers parallèles (pensez Retour vers le futur ou la saison 3 de The Flash) et défenseurs de la boucle temporelle (Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban, pour un exemple connu). Si, comme moi, vous êtes de la deuxième école, la logique indéboulonnable de chaque tome devrait être source d’intense satisfaction. Et si vous appartenez à la première, Max et ses acolytes sauront vous faire changer d’avis !
Pousser les portes de St Mary et prendre place aux côtés de Max, Tim, Leon, Markham et les autres dans une capsule temporelle, c’est prendre toute la mesure de l’expression page-turner et accepter de passer du rire aux larmes en l’espace de quelques pages. De situations hilarantes en moments déchirants, Jodi Taylor nous offre une série ultra-rythmée, érudite et jubilatoire, à la fois improbable et parfaitement cohérente. Un véritable régal.
(Pour en profiter pleinement, ne faites pas l’impasse sur les nouvelles, indispensables à la compréhension de l’intrigue développée dans les romans. Pour vous aider à vous y retrouver, des lecteurs bien intentionnés ont mis au point une liste chronologique des différentes parutions. Bien pratique lorsqu’on prend la série en cours !)

9.0/10


Discuter de Les Chroniques de St Mary sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :