Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy > Narnia

Richard Taylor super star ?

Par Guybrush, le lundi 25 juillet 2005 à 22:12:06

Toujours dans la série d'articles et brèves résultant de la Comic-Con 2005, voici un entretien avec Richard Taylor, grand patron de WETA, dans lequel celui-ci revient sur l'évolution du studio d'effet spéciaux ainsi que son travail pour L'Armoire Magique.

Entretien avec Richard Taylor

18 juillet 2005 - Dans le monde des effets spéciaux, Richard Taylor a atteint un niveau de succès que peu pourraient espérer. Né en Nouvelle-Zélande, Taylor a collaboré avec le réalisateur Peter Jackson sur chacun de ses films, depuis les débuts de Jackson avec Meet the Feebles. Jackson et Taylor parvinrent finalement à former Weta, leur société d'effets spéciaux basée en Nouvelle-Zélande, où Taylor prit en charge les responsabilités en tant que Directeur de la Société et Superviseur des Effets Spéciaux. Depuis lors, Taylor et son équipe ont fait des travaux remarquables, comme la conception de miniatures, le maquillage, les costumes et d'autres choses sur des projets tels que Créatures Célestes de Jackson et Master & Commander de Peter Weir. Mais ce fut son travail révolutionnaire sur la trilogie du Seigneur des Anneaux de Jackson qui fit prendre conscience au monde entier du talent de Taylor, et en conséquence, Weta est actuellement une des sociétés d'effets spéciaux les plus demandées dans le monde.

Ayant conquis la Terre du Milieu, où va aller Taylor maintenant ? Narnia, bien sûr. Et ainsi, l'équipe de Taylor a développé les créatures, les armures et les armes pour le très attendu Les Chroniques de Narnia : L'Armoire Magique, le premier film basé sur la série fantasy populaire de C.S. Lewis. A nouveau, Taylor est un élément essentiel pour donner vie à un livre et à un monde qui est déjà bien-aimé par des millions de fans, mais le gagnant de quatre Oscars a sans aucun doute déjà prouvé qu'il pouvait relever le défi. Le week-end passé Taylor était parmi ceux qui participaient à une discussion du panel concernant Narnia à la Comic-Con de San Diego. Le Seigneur des Anneaux a des fans plutôt ardents, et en conséquence, Taylor est devenu une célébrité unique parmi les créateurs d'effets spéciaux, ce qui est à la fois amusant et incroyable à observer. La plupart du temps, les cinéphiles ne connaissent pas les noms des gens qui font le genre de travail que fait Taylor, pourtant, simplement quelques images de lui durant la vidéo d'un reportage qui est apparue avant qu'il arrive sur scène à la Comic-Con était suffisant pour déclencher d'énormes acclamations de la foule.

Avant le panel, Taylor s'est assis avec IGN FilmForce pour discuter de ses points de vue sur le fait d'aborder à nouveau un projet massif avec de si grandes attentes. Pour Le Seigneur des Anneaux, Weta s'occupait surtout de chaque aspect des effets, des effets visuels aux costumes et au maquillage. Narnia est un film très différent, où plusieurs sociétés d'effets spéciaux s'occupent de différentes sections. Rhythm & Hues fait le gros du travail visuel et Weta a travaillé main dans la main avec le groupe KNB (maquillages, basé aux USA) lorsqu'il s'agissait de concevoir les armures, les armes et les créatures. J'ai demandé à Taylor comment c'était de faire la transition pour collaborer avec d'autres sociétés d'une telle manière. Il a indiqué clairement que ce n'était pas du tout contraignant. C'était fantastique, premièrement parce que j'ai travaillé avec mon ami proche Howard Berger de KNB. Nous ne pouvions pas tout faire sur ce film, même si on nous l'avait demandé, parce que nous faisions King Kong au même moment et aussi La Légende de Zorro. Mais c'était fantastique. Les gars de Rhythm & Hues étaient étonnants et vous pouvez voir tout ça comme un apprentissage. Vous apprenez des meilleurs dans le domaine et c'est une bonne place.

Taylor et le co-fondateur de KNB, Berger, se sont rencontrés lorsqu'ils travaillaient ensemble sur le pilote de Hercules : Les Quêtes Légendaires et une confiance aisée s'instaura dans leur amitié quand ils purent finalement réaliser leur rêve de collaborer à nouveau sur un projet comme ça. Quand on leur demanda comment le travail était partagé entre Weta et KNB, Taylor explique, Nous avions presque une année de travail sur le film avant qu'Howard débarque. Donc nous avions conçu les créatures. Mais nous savions qu'aussitôt qu'Howard débarquerait, nous serions entre de bonnes mains. Nous avons littéralement passé la main pour la conception que nous avions réalisée jusqu'alors, puis il a considérablement amélioré à partir de ceci et continué la conception des créatures. Nous leur avons alors tour à tour transmis les armures et les armes. Et c'était une union très brillante des deux sociétés.

Tandis que Weta a développé et construit spécifiquement des armures et des armes pour le grand nombre de soldats du film (humains et autres), Taylor a également travaillé avec Isis Mussenden, la conceptrice des costumes des films et je lui ai demandé ce qu'ils faisaient pour maintenir une continuité visuelle sur le travail qu'ils faisaient séparément. Encore une fois, parce que nous étions sur le projet depuis un moment avant qu'elle ne débarque, nous pouvions avoir beaucoup d'influence dessus. Mais une fois qu'elle a débarqué nous avons naturellement dû nous intégrer complètement avec elle, afin que l'on ait l'impression que les cultures étaient pures. Qu'elles ne donnent pas l'impression d'avoir été tiraillées entre différentes cultures. Et elle s'est à son tour occupée de tous les composants de fabrication des habits pour les enfants et d'autres choses.

Il est bien connu que C.S. Lewis place beaucoup d'allégorie chrétienne et de métaphore dans Les Chroniques de Narnia et j'ai demandé à Taylor si ce fait avait un impact sur l'aspect visuel des éléments qu'il concevait pour le film. Indiscutablement. Mais le grand problème était que C.S. Lewis s'inspirait également de sources mythologiques. Donc ce n'est pas nécessairement basé sur de l'histoire réelle et cela nous a permis des choses qui le rendait considérablement plus difficile que de travailler sur Le Seigneur des Anneaux, qui était écrit par un homme qui se concentrait complètement sur la réalité de la culture. Donc c'était un défi très intéressant, en fait.

Alors qu'il s'agit d'histoires très différentes, les mondes de Narnia et du Seigneur des Anneaux ont tous deux quelques similitudes de base. Tous deux sont des mondes de fantasy élaborés avec toutes sortes de créatures, certaines se reflétant particulièrement, comme le rôle des nains dans les deux histoires. Taylor a remarqué combien il était important de faire table rase et de ne pas laisser leur précédent travail les influencer. Les fans de Narnia ne veulent pas voir une ré-invention du Seigneur des Anneaux. Il doit y avoir une réalité propre et unique, et c'est un monde très, très spécial pour le public. Ils seraient désespérément malheureux si nous avions simplement remanié quelque chose. Donc nous tentons de créer une culture et un monde tout à fait unique.

Même si Narnia est le premier film avec des vrais acteurs réalisé par Andrew Adamson (Shrek), il a déjà travaillé sur des effets spéciaux et Taylor a déclaré que le boulot précédent d'Adamson était une énorme aubaine pour leur travail commun, et également une autre chance de se retrouver avec un ancien collègue. Nous travaillions souvent avec lui. Andrew vient de Nouvelle-Zélande. Lorsque nous faisions Fantômes contre Fantômes avec Peter Jackson, Andrew est venu travailler avec nous sur ce projet et nous a apporté énormément d'aide avec sa connaissance et ses capacités. Je ne crois pas que l'expérience d'Andrew aurait pu être plus bénéfique pour ce long métrage. Je pense qu'un réalisateur aurait lutté désespérément avec ce film sans toute cette connaissance. Car c'est un tissage commun de la magie des effets spéciaux comme presque aucun film n'a atteint auparavant.

Depuis qu'il est parvenu à fonder la société, Taylor a vu Weta se transformer en un succès incroyable. Quand je lui ai demandé comment c'était de voir la société devenir si appréciée et si demandée après toutes ces années, l'enthousiasme de Taylor était clair. Nous avons débuté dans l'arrière-salle d'un endroit plus petit qu'un ascenseur. Nous avons entièrement construit Weta. Donc c'est la meilleure chose. Cela réunit tant d'individus uniques en Nouvelle-Zélande sous un seul toit qui peuvent manier cette épée créative. Et nous avons travaillé avec Peter pendant 17 ans. C'est tellement génial de pouvoir faire ces différents films qui utilisent tout ce talent.

Les Chroniques de Narnia : L'Armoire Magique sort aux environs de Noël, peu avant le prochain film de Peter Jackson, King Kong, sur lequel Taylor et Weta ont également travaillé. Alors que nous approchions de la conclusion, Taylor et moi discutions de l'étrange situation d'avoir des films sortant l'un peu après l'autre et qui seront vus par certains observateurs comme des concurrents au box office. C'est plutôt bizarre. Trois films en fait ! Vous savez, La Légende de Zorro sort également, et King Kong et Narnia. C'est une période très excitante pour nous. Je ne vois pas cela comme de la concurrence pour nous. Vous avez l'intention de faire un film vraiment magnifique. Non pas d'essayer de gagner des récompenses ou de battre le box office. C'est le problème du producteur !

Article originel, par Eric Goldman


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :