Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy > Harry Potter

La lettre ouverte de J.K. Rowling

Par Gillossen, le jeudi 11 juin 2020 à 07:05:38

HPDepuis quelques jours et ses tweets polémiques au sujet de la question des personnes transgenres, l'autrice vit une période mouvementée.
Daniel Radcliffe et Eddie Redmayne eux-mêmes, les héros des sagas Harry Potter et Les Animaux Fantastiques, sont intervenus pour prendre le contre-pied de ses positions et la Warner semble bien embêtée. Rowling avait partagé un article parlant des personnes qui ont leurs règles, en commentant ironiquement : Je suis sûre qu'on devait avoir un mot pour ces gens. Que quelqu'un m'aide. Feum? Famme? Feemm?. Dans une lettre ouverte de 3600 mots, Rowling a cette fois indiqué je pense que la majorité des personnes s'identifiant comme trans non seulement ne constituent aucune menace pour les autres, mais sont vulnérables. Elles ont besoin d'être protégées et le méritent. Je n'ai fait état de mon passé que parce que comme n'importe quel être humain sur cette planète, j'ai un passé complexe, qui dessine mes peurs, mes intérêts et mes opinions.
En effet, dans le même texte, J.K. Rowling révèle avoir été victime de violences conjugales et d'agression sexuelle. Je suis sous les projecteurs depuis plus de vingt ans maintenant, et je n'ai jamais parlé publiquement du fait d'avoir moi-même survécu à des violences conjugales et des agressions sexuelles. Ce n'est pas parce que j'ai honte que ces choses me soient arrivées, mais parce qu'il est traumatisant de revenir dessus. Je suis aussi soucieuse de protéger ma fille issue de mon premier mariage. Elle indique également ne pas faire ces révélations pour s'en servir d'excuses, mais simplement pour contextualiser les choses.

Discuter de J.K. Rowling sur le forum

NB :
Pour être tout à fait clairs, nous dénonçons évidemment les propos tenus par J.K Rowling. Dans le cadre de ce qui est une simple brève, il n'est pas question de la soutenir, juste de vous prévenir de sa réaction via cette lettre, que le lien plus haut permet de consulter dans son intégralité. Très honnêtement, il allait tellement de soi que l'on ne pouvait pas soutenir de tels propos que nous ne l'avons pas précisé. Mea culpa.

Source


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :